Afrique de l'Ouest: Crise bissau-guinéenne - Des femmes de l'espace Sénégal-Gambie-Guinée Bissau "vivement préoccupées"

Le palais du gouvernement à Bissau, le 1er novembre 2019.

Dakar — Le Forum des femmes de l'espace Sénégal-Gambie-Guinée Bissau, se disant "vivement préoccupé par l'instabilité institutionnelle" prévalant actuellement en Guinée Bissau, juge qu'il est impératif pour la classe politique de ce pays de travailler à la pacification de l'espace politique et social Bissau-guinéen.

Dans un communiqué parvenu à l'APS, le Forum des femmes de l'espace Sénégal-Gambie-Guinée Bissau se dit "vivement préoccupé par l'instabilité institutionnelle qui prévaut en Guinée Bissau, depuis l'annonce par le chef de l'Etat" bissau-guinéen, José Mario VAZ, du décret portant démission du Gouvernement et celui portant nomination d'un nouveau gouvernement.

"Cette décision prise à la suite de la mort d'un manifestant de l'opposition quelques jours plutôt, risque de déstabiliser le processus électoral actuel et plonger à nouveau ie pays dans des lendemains incertains", écrivent les membres de cette structure.

"Au regard des antécédents politiques qui ont mis le pays dans une longue période d'instabilité, et des progrès enregistrés depuis le 10 mars 2019 avec les élections apaisées ayant remis la Guinée-Bissau sur les voies d'un retour progressif à l'ordre, il est impératif que les acteurs de l'exécutif comme de l'opposition œuvrent pour la pacification de l'espace politique et social", ajoutent-ils.

Aussi le Forum des Femmes appelle-t-il "fermement" le president José Mario VAZ, Cipriano CASSAMA, président de l" Assemblée nationale, Arestires GOMES et Faustino Fudut IMBALI, les deux Premiers ministres, "à œuvrer pour la stabilité politique du pays et d'éviter de le plonger dans le chaos".

Le Forum des Femmes appelle par ailleurs "l'ensemble des Forces de défenses et de sécurité à garder leur impartialité, à veiller à la sécurité des populations et à œuvrer pour le maintien de l'ordre et de la sécurité nationale".

De même exhorte-t-il "l'ensemble des acteurs de la classe politique à la retenue, à privilégier le dialogue et le débat démocratique pour le bon déroulement du processus électoral".

Le Forum des Femmes dit saisir l'occasion "pour féliciter la CEDEAO pour sa démarche proactive visant à apaiser la tension et l'invite à la renforcer", et "réitère son engagement à la promotion et au renforcement de la paix et de la sécurité dans l'espace Sénégal-Gambie-Guinée Bissau".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.