Burkina Faso: Après l'attaque d'un convoi d'une mine - Le Président Kaboré ordonne le recrutement de volontaires pour défendre "les zones menacées"

Photo: Sidwaya
Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré
7 Novembre 2019

Le Président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré s'est adressé à la nation ce jeudi 7 novembre, suite à l'attaque perpétrée par des individus armés non identifiés sur un convoi transportant des travailleurs et entrepreneurs de la mine d'or de SEMAFO SA ayant fait au moins 38 morts et de nombreux blessés sur l'axe Ougarou-Boungou dans la région de l'Est du pays, le mercredi 6 novembre, rapporte aouaga.com.

Le Chef de l'Etat du Faso a ordonné le recrutement de volontaires pour la défense des zones sous menace. "Seule une mobilisation générale des fils et filles de la Nation est à même de vaincre ces meurtriers sans foi ni loi, qui rêvent de soumettre notre Patrie", a-t-il indiqué.

Roch Marc Christian Kaboré a annoncé un deuil national de 72 heures à compter du vendredi et invité son peuple à avoir une pensée pour les disparus.

« Durant ces 72 heures, j'invite chaque Burkinabè au recueillement et à l'introspection pour raffermir sa foi en l'unité, en la cohésion et en la paix dans notre pays », a-t-il exhorté.

Pour clore ses propos, le Président Kaboré a émis le vœu de voir son pays se relever face à ces attaques terroristes qui mettent à mal sa stabilité.

« Je demeure convaincu que les Burkinabè, dignes héritiers de la longue et héroïque tradition de lutte de nos ancêtres, sauront faire face au terrorisme, en opposant la résistance victorieuse qui s'impose », affirme-t-il.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.