Burkina Faso: Amélioration des cantines scolaires - Antenna Baobab promeut de nouvelles stratégies agricoles

7 Novembre 2019

L'ordre du jour était de faire un bilan du projet écoulé « Eau Saine à l'Ecole » commencé en 2017, puis l'énonciation de nouvelles perspectives avec l'annonce du nouveau projet prévu pour 2020, « Une alimentation saine et durable à l'école ».

Environ une quarantaine d'intervenants ont pris part à ce rendez-vous : responsables éducatifs, conseillers pédagogiques, membres du ministère en charge de l'éducation nationale venus des différentes localités du pays.

Regroupant les mêmes protagonistes, issus de l'ancien projet de la fondation, à présent à terme, ce nouveau projet concernera, dans un premier temps, 15 écoles.

Ces écoles sont situées dans les provinces du Kadiogo (Région du Centre), de l'Oubritenga (Région du Plateau-central), toutes ciblées dès le début de la première aventure.

Ce projet consistera à l'implantation d'un jardin dans chacune de ces écoles et d'un champ communautaire dans chacun de ces villages.

L'objectif est de renforcer la qualité de la cantine en augmentant la production des vivres et des condiments pour combler le manque chaque année.

Selon les initiateurs dudit projet, la dotation de l'Etat pour la cantine dans ces zones n'assure « convenablement que deux mois de repas », alors que l'année scolaire dure neuf mois : une alimentation durable mais saine s'impose donc pour ces élèves.

Pour un meilleur épanouissement scolaire, la Fondation suisse Antenna, engagée dans la recherche scientifique et la diffusion de solutions technologiques, économiques et médicales pour répondre aux besoins essentiels des communautés les plus vulnérables, propose, à travers sa représentation au Faso, des techniques agro-écologiques pour ce nouveau projet.

Il s'agira d'employer des techniques efficientes, pour produire en quantité suffisante, tout en préservant l'environnement sans usage de produits chimiques et de pratiques dégradantes.

Les coordinateurs du projet au Burkina, Evariste Zongo ainsi que son chef de projet Oumarou Guira appuyés par le chef du comité de pilotage de l'allocation des moyens spécifiques aux structures éducatives du ministère en charge de l'Education nationale, ont avancé des arguments forts sur l'effectivité future de ce projet.

Le premier projet s'est achevé avec l'engagement des associations des parents d'élèves (APE) et des mères éducatrices (AME), de cotiser chacun 200 FCFA pour le développement et la pérennité de leurs réalisations.

Les différents acteurs éducatifs, sont repartis chacun avec un plan d'action, pour la mise en œuvre efficace de la nouvelle initiative de la fondation : « une alimentation saine et durable à l'école ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.