Algérie: 24e SILA - Quatre nouvelles publications sur des personnalités amazighes historiques

Alger — L'Entreprise nationale de communication, d'édition et de publicité (ANEP) a édité un nouveau coffret de 4 livrets sur des personnalités amazighes ayant marqué l'histoire de l'Algérie à l'époque de la conquête musulmane.

Edité dans le cadre de sa collection "Des noms et des repères de l'Histoire de l'Algérie" et destiné aux enfants et aux écoliers, ce coffret comprend 4 livrets intitulés "Tarek Ibn Ziyad (670-721)", "Aksil (640-686)", "Dihya, connue sous le nom de Kahina (585-712) et "l'Etat rostémide (776-909)".

Un portrait de chacune de ces personnalités illustre la couverture du livret qui lui est dédié, réalisés par les dessinateurs Sidali Oudjiene et Mohamed Amine qui ont travaillé d'arrache pied pour se rapprocher au maximum de leurs images et des tenues de leurs époques.

Sur le plan de la forme, ces livrets se distinguent par leur solidité et l'esthétique de leur présentation, outre la beauté de la calligraphie à même de faciliter leur lecture, notamment pour les enfants.

L'auteure a tenté de lever le flou entourant certains aspects dans l'objectif de donner une image aussi proche que possible des vérités historiques de cette époque, qui était instable contrairement à ce que prétendent certains.

Elle a attaché un intérêt particulier aux détails des faits cristallisant le parcours Tariq Ibn Ziyad dans l'ouvrage qui lui est consacré, en mettant en exergue les conditions dans lesquelles il a grandi et sa relation avec le Roi des Awraba, Aksil qui s'est converti en Islam grâce à lui. Elle a également donné un aperçu sur l'Andalousie avant la conquête musulmane.

Dans son ouvrage "Aksil", Nadjat Dahmoune a tenté de donner une image exhaustive sur cette personnalité, dont elle a évoqué la vie, l'entourage ainsi que la situation sociopolitique de son époque mais aussi les conditions de sa détention et l'humiliation qu'il a eue à subir.

Dans "Dhiya" appelé également "Damia" et "Kahina", l'auteure a écrit dans l'introduction "c'est une véritable légende qui a vaincu l'oubli et dépassé les frontières du temps pour être une partie intégrante de la mémoire collective algérienne".

Pour sa part, l'écrivain du 4e livre, "L'Etat Rostamide", Tarek Slimani a mis en exergue dans son introduction, les conditions de l'émergence de l'Eta Rostamide depuis ses prémices à Tahret en l'an 136 de l'héjire.

L'ouvrage donne un aperçu sur les imams Rostémides et sur le rôle politique de cet Etat dans l'instauration de la paix en Afrique du nord, outre ses relations avec les autres régimes de l'époque, ainsi que sur le rôle économique des Rostémides.

Ces livrets de 52 à 75 pages sont illustrés de dessins et de cartes relatifs à cette époque. Les trois premiers livrets offrent un cadeau en forme de portrait de chacune des personnalités évoquées.

Pour rappel, l'ANEP avait déjà publié une collection de livres historiques sur les personnalités de Juba, Massinissa et Jugurtha.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.