Afrique de l'Ouest: 5e Salon des banques et des PME - Impulser le développement local

7 Novembre 2019

Pour le ministre ivoirien de la promotion des PME et parrain, Félix Anoblé, le salon est l'un des principaux rendez-vous de développement de l'espace UEMOA.

La 5e édition du Salon des banques et des petites et moyennes entreprises (SBPME) de l'Union économique et monétaire des Etats de l'Afrique de l'ouest (UEMOA) a ouvert ses portes, le jeudi 7 novembre 2019 à Korhogo, en république de Côte-d'Ivoire, sous le thème «La PME pour un développement local dans l'UEMOA ».

Le développement des collectivités locales passent par celui des Petites et moyennes entreprises (PME). Telle est la conviction du Secrétariat permanent du Salon des banques et des PME (SBPME) de l' l'Union économique et monétaire des Etats de l'Afrique de l'ouest (UEMOA).

La 5e édition dudit salon a ouvert ses portes, le jeudi 7 novembre 2019, à Korhogo, en République de Côte-d'Ivoire, sous le thème «La PME pour un développement local dans l'UEMOA».

Exposition des produits industriels, artisanaux et financiers des entreprises et des banques, panels, soirée-gala, récompense des meilleurs acteurs, sont les principales activités inscrites au programme de la présente édition.

Selon le secrétaire permanent du Salon et président du comité d'organisation, Hermann Nagalo, le SBPME vise à permettre aux PME de l'espace UEMOA de se connaître, de partager leurs expériences, de renforcer leurs capacités, d'apprendre des meilleures pratiques et de faire des propositions concrètes pour résoudre leurs difficultés.

Il a également pour objectif de permettre aux banques de la région, de mieux connaître les PME, afin de leur proposer des produits financiers adaptés à leurs besoins spécifiques, a-t-il ajouté.

Pour M. Nagalo, cette 5e édition constitue une opportunité d'aller à la base de l'économie pour permettre aux PME d'apporter une contribution efficiente aux efforts de développement des acteurs locaux.

«Plus qu'un partenariat public-privé, nous voulons impulser un partenariat pour le développement local. Car nous sommes convaincus que le développement de nos Etats se fera lorsqu' au niveau local, des progrès significatifs seront enregistrés», a-t-il souligné.

Le président du comité des experts du salon, Dabo Justin Barro, a souligné la pertinence du SBPME, qui au fil des ans, constitue une tribune pour les acteurs de partager le fruit de leurs réflexions et recherches sur les problèmes existentiels des PME, à savoir celui de l'accès aux financements, la question de leur promotion, etc.

Le représentant du ministre du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat du Burkina Faso et coparrain du 5e SBPME, Bernard Zougri, le rôle-moteur des petites et moyennes entreprises dans le développement des économies nationales n'est plus à démontrer.

A titre illustratif, les pays émergents s'en sont servis pour booster leur développement, a-t-il rappelé. Et c'est conscient de cet enjeu que le gouvernement burkinabè a pris un ensemble de mesures pour soutenir les PME qui représentent 80% du tissu économique national, a expliqué M. Zougri.

Pour des PME compétitives

Pour le SP du SBPME, Hermann Nagalo : «nous sommes convaincus que le développement de nos Etats se fera lorsqu' au niveau local, des progrès significatifs seront enregistrés».

Il s'agit, entre autres, de la loi d'orientation et la charte des PME, la promotion du «consommer local», le quota réservé aux PME dans la commande publique, les allègements fiscaux.

Le ministre de la Promotion des PME de la République de Côte-d'Ivoire, Félix Anoblé, a salué la tenue du salon, l'un des plus principaux rendez-vous de développement de l'espace UEMOA, en terre ivoirienne.

Pour lui, au-delà des PME, ce salon constitue un cadre de rencontre et d'échanges entre les acteurs politiques, économiques, financiers et les partenaires de la sous-région ouest-africaine. Il donne donc l'opportunité à ces différents acteurs de mutualiser leurs efforts, a-t-il indiqué.

Pour le ministre ivoirien, le développement des Etats de la sous-région passent par des PME fortes et compétitives. C'est pourquoi, il appelle à la mise en place de banques spécialisées dans l'accompagnement des petites et moyennes entreprises.

Le maire de la ville, le chef du canton de Korhogo ainsi que le représentant de la famille royale de Sikasso, ont tour à tour salué la tenue de cet évènement sur place.

Pour le maire, Lazeli Coulibaly, plus les PME se portent bien, mieux les collectivités locales se porteront. Il a invité les habitants de la ville à s'approprier le Salon.

La présente édition du salon, qui prendra fin le 10 novembre 2019, a pour pays invité d'honneur le Canada. C'est par la visite des stands, que les officiels ont mis fin à la cérémonie d'ouverture du 5e SBPME.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.