Togo: Une priorité de santé publique

8 Novembre 2019

Ecobank, en collaboration avec l'OMS et le ministère de la Santé, va mener samedi des actions de prévention contre les maladies non transmissibles.

Chaque année, le Groupe dont le siège est au Togo, consacre une journée au mieux être des population dans les pays où il est implanté.

Ecobank s'est engagé à lutter contre les maladies cardiovasculaires, les cancers, les maladies respiratoires, le diabète et les problèmes neurologiques.

Samedi, l'accent sera mis sur les cancers du sein et du col utérin, une priorité de santé publique au Togo.

'Les MNTs représentent la deuxième cause de décès au Togo. 19% des personnes âgées de 15 ans et plus souffrent d'hypertension et 2,6% de cette même population vit avec le diabète.

Nous sommes heureux de nous associer à Ecobank pour sensibiliser le public et soutenir la mise en œuvre du plan de développement national', a déclaré vendredi Moustafa Mijiyawa, le ministre de la Santé.

Ecobank organisera demain une marche de 5 km pour sensibiliser le public. Le départ aura lieu du stade Omnisport de Lomé.

Un dépistage gratuit des maladies non transmissibles se fera en simultané dans 3 CMS de Lomé (Nyekonakpoe, Tokoin Doumassesse, Adakpamé) et dans 7 polycliniques dans les villes d'Aneho, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Kara, Mango et Dapaong.

La banque distribuera également des coupons de mammographie et de frottis gratuits à plus de 550 femmes et prendra en charge 200 personnes diagnostiquées avec des lésions pré-cancéreuses.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.