Congo-Brazzaville: Coupures abusives d'électricité à Pointe-Noire - Les consommateurs fustigent le silence d'E2C

Depuis quelque temps, la capitale économique vit au rythme d'incessants délestages et du manque de courant électrique dans plusieurs quartiers de la ville plongés dans le noir. Face au manque de communication des responsables d'E2C (Energie électrique du Congo) sur cette situation, Jean-Claude Mabiala, président de l'association de défense des droits des consommateurs du Congo (ADDCC), est monté au créneau pour dénoncer ce comportement.

Le président de l'ADDCC ne s'explique pas le silence d'E2C qui prive ses clients du droit à l'information devant faire partie de ses priorités. « La situation que vivent les habitants de Pointe-Noire est pénible. Dans les ménages, il devient difficile de faire des provisions car avec ces coupures incessantes d'électricité, les vivres ne peuvent être conservés. De nombreux produits congelés sont ainsi jetés tous les jours à la poubelle dans différentes familles.

Les mamans qui font le commerce des yaourts, tangawiss et autres sucettes n'arrivent plus à entretenir leurs échoppes. Nous ne parlons pas des ouvriers comme les soudeurs, les ateliers de froid, les machines à tour à bois qui ne travaillent plus comme il se doit à cause de la rareté de l'électricité », a déploré Jean-Claude Mabiala. Il a demandé à E2C d'améliorer ses prestations et surtout d'expliquer la cause de ces différentes coupures inhabituelles qui lèsent les clients, d'autant plus que les procédures de dédommagement sont très lents et n'aboutissent presque pas.

Selon Jean-Claude Mabiala, E2C Pointe-Noire devrait faire comme à Brazzaville en ouvrant un espace hebdomadaire de communication dans les médias audiovisuels de la place. Ce qui permettrait d'informer la population en temps réel et d'améliorer son image pour faire oublier la défunte Société nationale d'électricité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.