Congo-Brazzaville: Musique - Laila and The Groove et Zina Hope à UMA by Elaïs

En mal de salles de spectacles ou d'espaces culturels, la musique ponténégrine se voit proposer une nouvelle scène par UMA by Elaïs qui, comme d'autres établissements de Pointe-Noire, offre une alternative aux véritables « live » pour les groupes locaux.

Alors que Pointe-Noire compte trop peu de lieux pour l'expression artistique de ses musiciens, le restaurant Urban Moments in Africa [Uma by Elaïs] inaugure ce vendredi une nouvelle scène pour les artistes ponténgrins. C'est au troisième étage de l'établissement, sur une terrasse ouverte avec vue sur le centre-ville, que Vincent Boucart, responsable restauration, F&B et manager, entend ainsi programmer soirées et concerts pour animer UMA, un lieu flambant neuf doté d'une architecture moderne. « La terrasse qui surplombe la ville est certes un espace confiné, avec une capacité d'accueil réduite pour le public, mais elle est l'opportunité d'offrir des concerts chaleureux dans une ambiance intimiste et une occasion de voir éclore de nouveaux talents », explique-t-il.

Nouveau talent, une appellation qui colle à merveille à Zina Hope, jeune artiste interprète de 24 ans, qui aura l'honneur d'inaugurer cette scène ce 8 novembre en première partie de Laila & The Groove. La chanteuse de "Chez moi j'ai des bananes", qui a connu avec ce titre un véritable succès d'estime sur les réseaux sociaux, fera pour l'occasion le tout premier concert de sa vie.

Sans l'ombre d'un stress et tout sourire dehors, Zina Hope confie : « C'est une première partie, une sorte d'avant propos qui ne durera qu'une vingtaine de minutes. Pour moi, ce n'est donc pas une fin en soi ou une quelconque ligne d'arrivée, je vois ça plutôt comme une nouvelle ligne de départ. Je me sens prête, confiante et surtout heureuse de faire mon premier live. C'est une chance que m'offre Laila, une véritable amie, que je remercie ».

Laila, quant à elle, n'en est pas à son premier concert, avec son groupe Laila & The Groove, on l'a vue en mai dernier au Forum Mbongui ou encore le mois suivant au Festival Nsangu Ndji-Ndji. « J'ai récemment beaucoup investi dans du matériel de musique et j'ai désormais tout ce dont j'ai besoin pour répéter chez moi. Cela me libère de beaucoup de contraintes et je peux désormais m'aventurer plus loin pour travailler mon répertoire. La scène c'est un peu ma cour de récréation, j'adore y prendre mon plaisir et le partager au public, avec mes musiciens et choristes on va donc groover plus que jamais et c'est ça que j'aime », promet la chanteuse congo-canadienne.

L'horizon pourrait d'ici peu s'élargir encore un peu plus pour Laila and The Groove avec quelques projets d'enregistrement et de tournage clip. « C'est effectivement une chose à laquelle je pense sérieusement, c'est un pas à franchir car mes titres sont très bien rodés en live. Il est temps de matérialiser ce travail en studio et d'accentuer l'image du groupe avec un clip pour être un peu plus présente sur les réseaux sociaux », avoue-t-elle. Laila and The Groove, avec Zina Hope en première partie, concert inaugural à UMA by Elaïs, ce vendredi 8 novembre à 20h30.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.