Congo-Brazzaville: Portrait - Savy show flair, cascadeur des cocktails

Savy Ombandza dit « Savy show flair » est un jeune congolais qui excelle à grande vitesse dans le flair bartending. Art peu connu et valorisé du grand public, il permet au barman de jongler avec son matériel, tout en réalisant des cocktails de façon acrobatique et artistique.

A « La voile blanche » ou au « Royal Spice », deux bars réputés dans la ville océane du Congo, Savy show flair, alias « tonton bouteille », ne passe pas inaperçu. En soirée, à l'abri de l'effervescence du jour, Savy preste à ces adresses en tant que flair bartending. Son métier consiste à réaliser des cocktails et dynamiser le service du bar tout en étant alternatif avec des clients ou des spectateurs. Grâce à son professionnalisme, il offre un show derrière le bar ou sur scène avec des cannettes, des glaçons, des shakers et des bouteilles flambées. « Au départ, je considérais le flair bartending comme un gagne-pain, un simple passe-temps car c'est un art divertissant. Mais de fil en aiguille, c'est devenu une passion puis j'ai réalisé que je ne pouvais pas faire autre chose et que c'était ce sur quoi je voulais travailler », nous a confié Savy show flair.

Ses débuts au bar La voile blanche n'étaient pas du tout faciles. Mais, à force de travailler durement et avec le cœur, il a acquis la maîtrise et l'expérience du métier. « C'est drôle de voir aujourd'hui certaines personnes m'identifier à un magicien. Comme pour dire, tout est possible dans la vie, pourvu qu'on y croie et qu'on se donne les moyens pour y arriver », en pense l'artiste.

Avec une notoriété qui s'améliore au jour le jour, Savy doit cette belle part à la compétition « Pro-Barman » organisée à La voile blanche, en 2016, où il était parmi les finalistes. En 2018, le jeune homme a participé au concours « Fly-bartending contest » organisé par la boutique du Barman, en France. A cette compétition, Savy show flair est le seul noir à représenter l'Afrique et glane la deuxième place au classement mondial des barmen jongleurs.

Depuis, sa carrière connaît un tournant exceptionnel et s'enchaînent ainsi des opportunités et sollicitations. Chef barman au Djadja afro club à Casablanca (Maroc) puis au Royal Spice ; prestations au Ghana festival cocktail ; participation au festival de la musique au Maroc ; animations aux festivals Maloba et Tuseo. Outre les festivals, il preste également pour des concerts, célébrations de mariages, cocktails dinatoires, spots publicitaires, ouverture d'hôtels et restaurants...

A cheval entre le Maroc et la Turquie, Savy a déjà presté dans plusieurs pays d'Afrique : Rwanda, Cameroun, Ethiopie, République démocratique du Congo, Côte d'ivoire, etc. Récemment, il a ouvert au Maroc un centre de formation en bartending dénommé « Master bartender mixology » où il enseigne et transmet la passion pour cet art qui représente aujourd'hui toute sa vie. A ce propos, il a déjà formé plus de deux cents apprenants. Malgré le stress du travail, Savy fait partie de cette lignée d'artistes qui ne jurent plus que par leur travail acharné et créatif. « Je suis né pour rendre possible ce que certains estiment impossible à faire. C'est, d'ailleurs, dans cette optique que j'ambitionne de promouvoir le flair bartending au Congo », a-t-il déclaré.

Né à Brazzaville, Savy est un passionné d'art vivant depuis sa tendre enfance. Avant le flair bartending, il a pratiqué la danse hip-hop et tradi-moderne au sein des groupes Corbeaux masters et T-Dance crew. Sa curiosité, sa simplicité et son dynamisme sur scène ont fait de lui l'un des danseurs remarquables de hip-hop à Brazzaville.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.