Congo-Kinshasa: Lisangá ya ngungi

Pourquoi, dans la tradition bien de chez nous, tout rassemblement des politicailleurs se satisfait du qualificatif de conciliabule nocturne des sorciers, c'est-à-dire «Lisangá ya ngungi» ? Je réserve ma réponse mais ne m'empêchez pas d'évoquer deux anecdotes.

Ben-Clet

Première anecdote. Au temps de la splendeur de Mobutu Sese Seko, parvenir au poste de ministre résultait bien d'un parcours du combattant. Non seulement le postulant devait préalablement se faire parrainer par quelques initiés, il fallait aussi faire le tour des féticheurs et des charlatans «hommes des dieux».

En ces temps-là, un ami s'est retrouvé, à sa surprise, sur la liste des heureux promus. Invité à Jérusalem, ou plutôt à Gbadolite, pour un dossier relevant de son ministère, il s'entendit poser la question suivante : «Citoyen ministre, tu ne m'as jamais adressé une demande d'emploi, mais te voici revêtu des oripeaux de ministre de par ma volonté. Tu dois désormais t'attendre à te réveiller, un jour, dans la peau d'un ministre honoraire. Est-ce que, ce jour-là, tu auras raison de m'insulter «Mobutu dictateur» ?

Seconde anecdote. Notre cher Lisanga Bonganga était ministre chargé des Relations avec le Parlement et, aussi, des Sports. C'est donc Lisanga qui a représenté le chef de l'État à la CAN en Tunisie. C'est encore lui qui a présenté au président de la République le trophée remporté par les Léopards/Basket-ball après leur victoire en Coupe continentale.

Curieusement, le fait d'avoir été snobé sur la liste du gouvernement ILU-ILU a contrarié le ministre honoraire au point qu'il a tapageusement embouché le laïus du duo Fayulu-Muzitu. Sans œillères ni retenue, il s'est livré à «des insanités» contre Fatshi. Son audace lui vaut aujourd'hui un procès au Parquet général.

S'agit-il d'un procès politique ? Collez, s'il vous plaît, un qualificatif à l'étrange comportement d'un Lisanga «sans bonganga» et qui rêve de faire carrière dans un Lisangá ya ngungi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.