Madagascar: State Procurement of Madagascar - L'opinion divisée

Le Conseil des ministres a approuvé la création du State Procurement of Madagascar (SPM).

Comme le communiqué du Conseil des ministres rédigé en malgache n'est pas très explicite, l'on ne sait pour le moment pas quel est le vrai statut du SPM. Serait-ce une société d'Etat ou une entreprise privée ? En tout cas, l'exécutif devrait apporter plus de précision car même s'il n'est pas encore né, le SPM divise déjà l'opinion. Pour certains, notamment les consommateurs, l'initiative est louable puisque au final, du moins en théorie, sa mise en place aboutira à une baisse généralisée des produits de première nécessité.

En effet, le SPM aura entre autres attributions d'importer et de distribuer les carburants et les produits de première nécessité. Mieux, le communiqué du Conseil des ministres précise que l'initiative est née de la détermination de l'Etat à mettre un terme aux abus perpétrés par certaines entreprises importatrices qui provoquent une inflation. Mais le projet n'est pas sans provoquer la réticence d'une autre partie de l'opinion, notamment les observateurs économiques qui y voient un risque d'entrave à la libre concurrence. Pire, il y a une possibilité de monopole du SPM pour les importations et la distribution des PPN. Or, on sait que le monopole n'a jamais été une bonne solution pour le développement économique.

En tout cas, on attend du gouvernement, plus de précisions sur cette initiative qui divise l'opinion.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.