Mauritanie: Nouakchott nie qu'un lot de munitions saisi au Sénégal soit destiné à des groupes armés en Mauritanie

Nouakchott — Le ministère mauritanien de l'Intérieur et de la Décentralisation a fermement démenti jeudi qu'un lot de munitions, récemment saisi au Sénégal, soit destiné à des groupes armés à l'intérieur du pays.

Ce démenti intervient en réaction aux informations colportées par certains médias sénégalais qui prétendent que la gendarmerie sénégalaise avait saisi, lors d'une récente perquisition de routine, une quantité de munitions dans une voiture en route vers la Mauritanie.

Dans un communiqué, le ministère a précisé que "les munitions n'ont nullement été destinées à des groupes armés, qui n'ont aucune présence sur notre territoire, grâce à notre stratégie sécuritaire multidimensionnelle".

"Les résultats des investigations ont montré que les munitions étaient destinées aux compétitions traditionnelles des clubs de tir à la cible", a ajouté la même source citée par MAP.

Le ministère de l'Intérieur a salué "l'excellente coopération entre les services sécuritaires spécialisés du Sénégal et de la Mauritanie qui a permis l'interpellation rapide des suspects recherchés dans les deux pays" et qui seront traduits devant la justice.

La quantité de munitions saisies est de 3900 cartouches de calibre 7,62, précise-t-on.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.