Afrique de l'Ouest: Le président du Bénin fait un pas de plus vers la disparition du franc CFA

Invité de France 24 et RFI, le président béninois Patrice Talon a annoncé le retrait des réserves de change du franc CFA qui se trouvent en France. Un pas de plus vers la disparition de cette monnaie, même si le dirigeant béninois n'a donné aucun calendrier.

Politiquement, le détachement du franc CFA de l'euro a été enclenché cette année avec l'annonce officielle de l'éco, le nom de la monnaie qui remplacera le franc CFA en Afrique de l'Ouest. La zone CFA d'Afrique centrale n'étant pas concernée pour le moment. Début octobre, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, avait déclaré que Paris était ouverte à une « réforme ambitieuse » du franc CFA et que c'était aux pays qui partagent cette monnaie de décider ce qu'ils souhaitent.

La naissance prochaine de l'éco signifie donc que la zone monétaire ouest-africaine n'aurait plus besoin de déposer la moitié de ses réserves de change à la Banque de France. Le retrait devrait mettre fin à l'arrimage du franc CFA à l'euro. Ces réserves étant une assurance qui garantit la stabilité du CFA et donc la maitrise de l'inflation.

La future monnaie de la Cédéao, l'éco, pourra néanmoins avec des relations avec l'euro sans qu'elles soient exclusives. Ce qui va donc changer, c'est que les banques de la zone CFA d'Afrique de l'Ouest devront gérer la totalité de leurs réserves de change. Une sorte d'indépendance monétaire que réclame une partie de l'opinion dans la région.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.