Togo: Le privé aux commandes du développement

8 Novembre 2019

La Semaine du secteur privé s'est achevée jeudi soir.

Lors d'une réception, Rémy Moevi, le vice président de la CCIT (Chambre de commerce et d'industrie du Togo), a rappelé que le secteur privé devait être la locomotive du développement.

'Les entreprises togolaises doivent faire preuve de dynamisme et créer de l'emploi', a-t-il déclaré.

Le gouvernement ne dit pas autre chose. Il s'appuie sur l'investissement privé pour faire du plan national de développement une réussite. Sur les 8 milliards d'euros nécessaires, le concours de l'Etat ne sera que d'un tiers.

Parallèlement, il signe d'importants contrats avec des groupes africains dans le secteur des mines et procède à la privatisation partielle ou totale d'entités publiques (banques, télécom ... ).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.