Angola: Plus de 7 000 enseignants peuvent être suspendus

Luanda — Sept mille cent quarante et un enseignants pourraient voir leurs salaires suspendus s'ils ne présentent pas leurs documents actualisés jusqu'au 20 novembre, afin de procéder à un nouveau enregistrement, a déclaré vendredi, à l'Angop, la directrice des Ressources humaines du ministère de l'Education, Laudemira de Sousa.

La mesure a été prise à la suite de la dernière transition de carrière, qui s'est déroulée sur une période de 18 mois (janvier 2018 à mai 2019), qui tenait compte du profil académique de chaque professionnel.

Elle a déclaré que tous les enseignants qui avaient atteint un nouveau profil académique jusqu'au 31 décembre 2018 avaient vu leurs salaires améliorés, sur un univers de 138 404 enseignants.

«Après tout ce mouvement, ils ont été confrontés à l'absence de documents des 7 141 enseignants qui ont transité de manière linéaire», a-t-il indiqué.

Le ministère de l'Éducation a connu trois transitions, la première tenant compte du profil académique et de la durée du service, la seconde mettant également l'accent sur le profil académique et la durée du service, tandis que pour la transition de cette dernière carrière, en 2018, ils n'ont pris en compte que le profil académique. Le secteur de l'éducation contrôle 216.992 employés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.