Cote d'Ivoire: Concours d'art oratoire - L'édition 2019 s'ouvre à toute la Côte d'Ivoire

8 Novembre 2019

La troisième édition d'art oratoire est ouverte à tous les apprenants de Côte d'Ivoire, contrairement à celle de 2018 dénommée « La flamme linguistique », qui se limitait aux élèves et étudiants du district autonome de Yamoussoukro.

C'est l'annonce faite par Dr Richard Bayala, initiateur dudit concours, au cours de la cérémonie de lancement, le 6 novembre, à l'Ecole supérieure africaine des Tic (Esatic) sise à Abidjan-Treichville.

Il a rappelé que ce cette compétition d'art oratoire vise à « équiper, encadrer et encourager les apprenants à développer quelques compétences linguistiques indispensables pour une brillante carrière ».

Mieux, dira-t-il : « L'objectif immédiat est de donner des techniques d'art oratoire aux candidats, afin qu'ils aient des prises de parole réussies, lors de leurs soutenances de mémoire ou même au cours de la présentation du fruit de leurs recherches.

Puis, à long terme, leur donner des rudiments en vue de favoriser leur insertion dans le tissu socio-professionnel ».

La troisième édition de ce concours mettra en compétition plus d'une dizaine d'universités et de grandes écoles publiques et privées de Côte d'Ivoire. Les épreuves soumises aux candidats sont : « Le plaidoyer, le débat, le projet et le grand oral ». Les langues d'expression étant le français et l'anglais.

La finale du concours est prévue le 30 mai 2020, à l'Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny (Inp-HB) de Yamoussoukro.

En marge de cette cérémonie de lancement, des ouvrages édictés en vue de permettre aux élèves et étudiants ou à tout apprenant de mieux s'exprimer en français ont été présentés et dédicacés par leurs auteurs, en l'occurrence, l'enseignante-chercheuse Dr Irié Lou Gohi et le journaliste Ricardo Zama.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.