Ile Maurice: Navin Ramgoolam tient le no. 10 en haleine

Depuis le début de cette journée de dépouillement, Navin Ramgoolam avait visiblement quelque chose en tête. L'exercice de décompte des voix a démarré avec beaucoup de retard, soit vers 15 heures. Le leader des Rouges avait fait la tournée des salles pour bien vérifier les scellés qui y avaient été apposés.

Du reste, le Parti travailliste a commandé ces scellés d'Amérique pour s'assurer que le jeu démocratique soit bien respecté. Il avait aussi rencontré la commission électorale pour évoquer des «points d'inquiétudes».

Toujours est-il qu'après avoir concédé la défaite et quitté les lieux vers 23 heures. Dans une déclaration à la presse, il avait toutefois laissé comprendre qu'il a remarqué des «irrégularités» et qu'il comptait en référer à ses hommes de loi. «Ena plis ki sa», a-t-il indiqué en faisant référence à ses déclarations antérieures sur la question.

Navin Ramgoolam a donc changé d'avis par la suite. La différence de 362 voix entre lui-même et Sunil Bholah y est-elle pour quelque chose dans ce revirement de situation ? Le leader des Rouges est en tout cas revenu avec Me Ritish Ramful, élu dans la circonscription no. 12.

La proclamation officielle des résultats devait avoir lieu sous peu. Et les partisans de l'Alliance Morisien s'apprêtaient même à célébrer en grande pompe. C'est donc avec colère qu'ils ont accueilli cette demande de «recounting» de Navin Ramgoolam.

C'est Vikram Hurdoyal, candidat en tête de liste dans cette circonscription qui a calmé les partisans pour leur demander de laisser Navin Ramgoolam exercer son droit de vérifier cet exercice de dépouillement. Il est même intervenu pour que le leader des Rouges puisse avoir accès aux salles où sont conservés les bulletins.

Pour rappel, les derniers pointages donnaient Vikram Hurdoyal en tête de liste, avec 11833 voix, suivi de Zahid Nazurally avec 9377 voix et Sunil Bholah avec 9 209 voix. Navin Ramgoolam était lui à la quatrième place avec 8 847 voix.

A 3 h 30 ce samedi, Navin Ramgoolam est en discussion avec l'officier Fokeer dans une salle privée pour évoquer les points sur lesquels il demande un «recounting».

Restez connectés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.