Angola: Coupe du monde U17 - Les Palanquinhas regagnent le pays avec "tête haute"

Luanda — Après avoir été éliminée en huitièmes de finale, le 5 novembre, de la Coupe du Monde U17, qui se déroule au Brésil, l'équipe nationale est regagnée vendredi le pays avec le sentiment de mission accomplie, gagnant du respect et une grande reconnaissance internationale pour la "brillante participation" à l'événement.

À leur première participation dans la compétition, les Palanquinhas ont remporté deux victoires 2 à 1, contre la Nouvelle-Zélande et le Canada, et des défaites (0-2) contre le Brésil, en phase de groupes et contre la Corée du Sud (0-1), en huitièmes de finale, dans un match bien disputé du début à la fin, avec de multiples occasions.

À son arrivée, le sélectionneur national Pedro Gonçalves s'est dit ravi du "passage convaincant à la phase suivante", soulignant que l'Angola avait le potentiel de développer son football à l'avenir et d'acquérir une grande expérience compétitive. S'adressant à la presse à l'aéroport international 4 de Fevereiro, peu de temps après l'arrivée de la délégation angolaise à Luanda, il a expliqué que "la performance de l'Angola servira de base pour l'avenir et constituera une grande manifestation et / ou réflexion interne autour des braves garçons comme du football junior angolais". "C'est une génération qui a fait ses preuves, pas seulement en Coupe du Monde. En seulement un an et demi, elle a remporté le titre de champion de l'Afrique Australe, s'est classée deuxième aux Jeux de la SADC et a remporté la médaille de bronze du championnat d'Afrique", a-t-il indiqué.

Dans la capitale angolaise, les joueurs ont été accueillis par plus de 200 personnes, dont le président de la fédération angolaise (FAF), Artur de Almeida e Silva, qui a jugé la participation de l'équipe nationale "fantastique, car ils ont dépassé les attentes". Il a déclaré que le travail à la base se poursuivra jusqu'à ce qu'il atteigne le sommet, et loue la participation des clubs à cet effort avec leurs écoles de formation. Selon le directeur technique des équipes nationales, Miller Gomes, "c'était une bonne performance à tous les niveaux, mais il est nécessaire d'avoir les pieds sur terre, car la marche est longue". Il a souligné qu'avec ces résultats, les attentes ont augmenté et que la FAF est consciente de la qualité des joueurs, du travail à accomplir.

Et compte tenu de certaines contraintes, a-t-il expliqué, l'instance dirigeante du football fera tout pour la croissance de ces jeunes athlètes et des autres jeunes joueurs du pays. Le joueur angolais Zine, meilleur buteur de l'équipe nationale (deux buts en quatre matchs), se dit ravi et fier d'avoir fait partie de cette équipe et promet de continuer à travailler pour atteindre des niveaux encore plus élevés. De son côté, le détenteur du but "Palanquinhas", Giovani, a considéré comme difficile la participation à la Coupe du monde (du 22 octobre au 17 novembre) et espère réussir à être titulaire dans son club (Primeiro d'Agosto) et dans la sélection senior. Geovani, Cambila, Valente (Gardiens de but), Gege, Pablo, Afonso, Domingos, Tino, Mimo, Porphyre (Défenseurs), Pedro, Maestro, Beni, Netinho, Nelinho (Milieux du terrain), David, Capita , Zito Luvumbo, Zini et Abdul (attanquants).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.