Sénégal: Des paquets de crevettes aux dates de péremption falsifiées "inondent" le marché (Service d'hygiène)

Tivaouane — Un phénomène de vente de paquets de crevettes périmées et aux dates de péremption falsifiées a été observé sur le marché par le service national d'hygiène, a révélé le commandant de la Brigade d'hygiène de Mbour (Ouest).

"Depuis un certain temps, nous constatons un nouveau phénomène par rapport aux paquets de crevettes", a dit à l'APS le responsable.

Il explique qu'il s'agit de paquets périmés sur lesquels des "gens malintentionnés apposent une nouvelle étiquette".

"Sur des produits expirés depuis plus de six mois, ils projettent une date d'expiration en 2020", a-t-il noté.

Des gens sont "souvent" punis d'une amende pour cette "nouvelle forme de délinquance" constatée depuis un certain temps sur le marché, a-t-il dit, précisant ignorer l'origine de ce produit.

"Ce sont des produits que les gens falsifient et nous constatons dans nos brigades respectives que ces produit-là inondent le marché depuis quelque temps", a souligné l'agent d'hygiène.

"Lors du contrôle, quand on n'est pas très vigilant, on risque de laisser passer le produit", relève-t-il encore, non sans rassurer que les agents sont assez formés pour détecter la tromperie.

Ces paquets de crevettes constituent une "bonne proportion" des 537 kilogrammes de produits impropres à la consommation, saisis par le service d'hygiène depuis sa mobilisation pour le Gamou, le 23 octobre dernier.

Quelque 126 éléments de la brigade de Thiès et de toutes les brigades régionales d'hygiène du pays ont été mobilisés à Tivaouane, qui reçoit des milliers de personnes pour le Gamou annuel commémorant la naissance du Prophète (PSL).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.