Maroc: Une mise au point servie par la MAP

Le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports dément avoir refusé d'organiser le Championnat du monde de sauvetage

Le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports a démenti catégoriquement, jeudi, avoir refusé d'organiser le Championnat du monde de sauvetage ainsi qu'une conférence internationale sur la prévention de la noyade.

Réagissant à des informations rapportées en ce sens par certains médias, le ministère précise, dans une mise au point, n'avoir reçu aucun représentant de la Fédération Royale marocaine de sauvetage sportif (FRMSS) et qu'aucune rencontre n'a été programmée ou promise dans ce sens.

Le président de la partie désirant organiser cet événement s'est rendu au ministère accompagné du secrétaire général de la Fédération internationale de sauvetage, sans préavis, alors que le ministre était indisponible, explique le document, précisant qu'il s'est avéré que ce représentant étranger, après avoir échangé avec le cabinet du ministre, ne disposait pas d'informations exactes, ce qui a poussé le ministère à contacter la Fédération internationale de sauvetage afin de tirer au clair cette affaire.

Réfutant ce qui a été relayé par les médias, le ministère tient à informer que la fédération nationale en question, qui n'a vu le jour qu'en 2018, n'a pas approuvé son statut et n'est pas encore accréditée conformément aux règles procédurales, consignées dans la loi 30.09 relative à l'éducation physique et sportive.

Le ministère précise également avoir vainement demandé à cette fédération de lui fournir toute la documentation relative à l'organisation de cet événement, faisant savoir que cette instance ne s'était même pas présentée, et sans raison, à une réunion de travail qui était programmée pour le 02 octobre dernier.

Le ministère tient en conclusion à balayer du revers de main les informations mensongères rapportées par certains médias, sans vérification, faisant état de sa disposition à apporter toutes les clarifications nécessaires au sujet des différents dossiers relevant de ses compétences.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.