Angola: Le Centre de production de la Carte d'Identité évalué à plus de 243 millions USD

Luanda — L'Exécutif a investi 243 millions USD dans la construction et l'équipement du Centre de production et de contrôle de la Carte d'Identité (BI, sigle en portugais), inauguré vendredi par le Président de la République, João Lourenço, dans les voisinages de la ville pilote de Kilamba, province de Luanda.

C'est ce qu'a informé le ministre de la Justice et des Droits de l'homme, Francisco Queirós, lors de la cérémonie d'inauguration du projet, soulignant que le centre représentait une "étape sûre" vers l'inclusion de la citoyenneté, grâce à l'attribution de la carte d'identité à tous les Angolais.

Avec le démarrage du centre, le ministre a déclaré que les conditions étaient réunies pour dépasser 77% de l'objectif du Plan de développement national (PND) d'ici 2022.

Le gouvernant a indiqué que la carte d'identité, avec la puce électronique intégrée, pouvait intégrer d'autres données telles que: l'extrait d'acte de naissance, les numéros d'identification fiscale, la sécurité sociale et la carte d'électeur.

Francisco Queirós a souligné que la carte d'identité pouvait être un instrument de sécurité publique et de prévention pénale, illustrant ainsi le fait que la Police nationale pouvait avoir accès à la base de données des cartes d'identité et des casiers judiciaires par le biais du système du Centre intégré de sécurité publique.

La nouvelle infrastructure, a-t-il ajouté, facilite également l'incorporation intégrée des bases de données relatives à l'enregistrement des naissances, à la propriété automobile et foncière.

Il a porté son attention sur la formation et le maintien en poste du personnel du secteur de la justice, dans le souci de pérenniser de nouvelles solutions pour l'avenir. Campagne d'enregistrement massif Le gouvernant a annoncé qu'une campagne d'enregistrement massive de la population avait été lancée vendredi 8 à Luanda, en utilisant le nouveau potentiel technologique. À cet effet, 91 brigades itinérantes de registre civil ont été créées, dans un univers de 1.270 employés.

Le ministre a dit qu'un investissement d'environ 8 milliards de Kwanzas, financé par le Coffre général de justice, devrait être alloué d'ici 2022, dans le cadre de cette campagne. Selon les prévisions, 12 millions d'Angolais sans extrait d'acte de naissance devraient être enregistrés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.