Angola: Le pays propose des sites au patrimoine naturel de l'Unesco

Luanda — Un atelier de consultation aux institutions et techniciens pour l?élaboration de la liste des sites pour l'inscription comme patrimoine naturel de l'Angola à l'UNESCO, a été réalisé jeudi, à Luanda, par le Ministère de l'Environnement.

S'exprimant à l'ouverture de l'événement, en représentation de la ministre de l'Environnement, Paula Francisco Coelho, le Consultant du secteur, Soki Kuedikuenda, a fait savoir que ces cinq sites faisaient partie de la liste proposée pour ce processus: les Parcs nationaux de Cangandala, de Iona, de Luengue-Luiana, le lac d'Arco, et toutes les sources du bassin d'Okavango Zambeze jusqu'au fleuve Kwanza.

Il a indiqué que l'inclusion d'un site sur la liste provisoire présentait plusieurs avantages, notamment sa diffusion sur le plan international et le bénéfice de programme de soutien à la préservation.

Le responsable a expliqué que le Ministère de l'Environnement, dans le cadre de l'élaboration des politiques de conservation de la nature et gestion durable des ressources naturelles, ainsi que dans la mise en œuvre de la convention sur le patrimoine naturel mondial, avait identifié certains sites naturels du pays qu'il prétend soumettre à l'UNESCO, pour leur inclusion sur la liste du patrimoine mondial.

"Cet atelier vise à lancer le processus d'inscription du patrimoine naturel à l'UNESCO, et les différents sites proposés pour cette inclusion cesseront d'être exclusivement inclusifs du pays", a-t-il ajouté.

Pour sa part, Nascimento António, directeur national de la biodiversité, a dit que le pays entamera ce processus d'inscription de ces sites, estimant qu'ils ont une valeur universelle.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.