Congo-Kinshasa: Kasaï central - Des femmes allaitantes souffrent de la mastite

Au total, mille femmes de la province souffrent de l'inflammation des seins, dans la zone de santé de Luambo .

Selon un veilleur humanitaire de Caritas qui a livré l'information, la mastite touche particulièrement les aires de santé de Luetsha, Movo, Tshikunyi et Kajikulu/Mukinyi Mayinku. Face à cette maladie, les femmes ne reçoivent qu'un traitement traditionnel, d'une durée illimitée par rapport à l'expérience locale.

Des charlatans avides d'argent continuent de proposer différentes tisanes. Ce qui, des fois, entraîne des complications chez les patientes alors que, selon des experts, la mastite est plus souvent bénigne et se résorbe d'elle-même en quelques jours. Il arrive toutefois que l'infection soit plus sérieuse et nécessite une intervention médicale qui visera à drainer le pus présent dans un abcès. Dans certains cas, la chirurgie est nécessaire.

Dans la majorité des cas, soulignent les experts, la mastite ne dure que vingt-quatre à quarante-huit heures et peut être enrayée sans traitement médical. Il suffit souvent d'observer quelques mesures, notamment se reposer le plus possible; s'assurer que la position d'allaitement est adéquate ; allaiter le bébé plus fréquemment pour bien drainer les seins, soit huit à douze fois par jour ; appliquer sur le sein des compresses chaudes avant d'allaiter et des compresses froides après la tétée ; si nécessaire, tirer le surplus de lait et masser délicatement le sein atteint.

La mastite survient dans l'immense majorité des cas chez les femmes qui allaitent. Elles ont notamment des douleurs atroces dans les seins qui sont gonflés,des sensations de pression dans les seins et des plaies ou crevasses sur les mamelons.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.