Madagascar: Une campagne électorale - Sans incident majeur

C'est une campagne électorale différente de celle des consultations précédentes qui se déroule actuellement. Cela tient certainement de la personnalité des candidats qui briguent les suffrages des électeurs.

Il n'y a pas eu d'incident majeur jusqu'à présent mis à part cette agression d'un partisan de Penjy, le maire sortant d'Ivato par trois individus. Il n'y a pour l'instant aucune attaque pernicieuse vis-à-vis d'adversaires, chacun se chargeant de convaincre par des arguments solides. L'espoir est donc permis que les électeurs puissent enfin choisir en connaissance de cause.

Une campagne électorale : sans incident majeur

C'est une nouvelle génération qui brigue le suffrage des électeurs. La majorité de ceux qui vont arriver aux affaires a une mentalité différente de celle des anciens ayant failli dans les mandats leur ayant été confiés. Ils ont une idée précise des problèmes qu'ils vont devoir résoudre s'ils sont élus. A Antananarivo et dans beaucoup d'autres grandes villes, la tâche du redressement est immense. Ce sont bien sûr les infrastructures qui doivent être reconstruites et les promesses ont commencé à être lancées par certains candidats. Mais ceux qui s'y hasardent ne le font pas à grand renfort de placards publicitaires car les citoyens se méfient des annonces tonitruantes.

D'autres en appellent au bon sens de ceux qu'ils rencontrent. C'est la discipline et le respect des règles qu'ils prônent avant tout. Cette fois-ci peut-être, la donne pourrait changer si les relations entre la commune urbaine et l'Etat n'étaient pas conflictuelles. L'un des candidats au poste de maire d'Antanarivo en fait un de ses arguments principaux dans ses discours. Ses adversaires ne lui en font cependant pas grief. Les priorités sont cependant les mêmes : offrir un cadre décent aux Tananariviens, régler le problème de la circulation, réorganiser les marchés de la Capitale

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.