Congo-Kinshasa: Nord-Kivu - Un chef rebelle FDLR et 4 de ses gardes neutralisés, par les FARDC dans le Rutshuru

10 Novembre 2019

Nouvelle prouesse des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans le territoire de Rutshuru ( Nord-Kivu). Après la mort de Sylvestre Mudacumura, chef des Forces démocratiques pour la Libération du Rwanda, (FDLR) actifs au Nord-Kivu, tué par les FARDC il y a peu, le commandement des opérations Sokola 2 Nord-Kivu, annonce avoir neutralisé, samedi 9 novembre dernier, un autre chef rebelle de cette milice.

La nouvelke a été nnoncée par le major Ndjike Kaiko Guillaume, porte-parole de la 34e région militaire basée au Nord-Kivu.

Le porte-parole militaire informe que c'est vers 14h du samedi 9 novembre, que Juvenal Musabimana de la faction dissidente FDLR radicale, a été abattu avec quatre de ses gardes rapprochés, au cours des combats que les FARDC ont engagés dans le groupement de Binza, près de la frontière ougandaise.

« Dans le cadre des opérations de grande envergure déclenchées par les FARDC et dont le go a été donné par le chef d'Etat-major général récemment à Beni, le secteur opérationnel Sukola 2 Nord-Kivu, d'une manière autonome et sous le commandement du général de Brigade Willy Yamba Kabangu, a neutralisé ce samedi 9 novembre à 14h, un autre leader radical du groupe armé FDLR/RUD, fraction dissidente du FDLR/FOCA . Il s'agit de monsieur Musabimana Juvenal, connu sous le sobriquet du général Jean Michel Africa. C'est après un affrontement intense qui s'est déroulé de 13h à 14h à Makoka et quatre de ses gardes du corps ont pu être neutralisés », annonce-t-il.

Par ailluers, major Ndjike Kaiko indique que, des opérations de fouille continuent pour que cette milice d'origine rwandaise soit complètement défaite et que le Nord-Kivu revive la sécurité tel que souhaité par les autorités congolaises.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.