Mali: Les travaux ont commencé pour le futur aéroport de Kidal

Dans huit mois, Kidal devrait avoir son nouvel aéroport, qui permettra de désenclaver cette ville désertique du nord-est du Mali. Le financement est bouclé, et les travaux ont commencé.

Un nouvel aéroport pour Kidal devenait, de plus en plus, une nécessité. « Depuis trois ans, les moyens de transport sur la ville de Kidal ne se font que par hélicoptère, donc une capacité extrêmement limitée », explique Christophe Sivillon, chef du Bureau de la MINUSMA à Kidal.

Dimensions de la piste d'atterrissage : 1 800 mètres de long et 40 mètres de large. L'ouvrage sera situé à l'extérieur de la ville. Pour une association de jeunes de Kidal, une fois terminé, le nouvel aéroport va rapprocher les populations du Mali. « Les travaux de la nouvelle piste de Kidal permettront de relire le sud et le nord, Bamako et Kidal, plus facilement », salue un des porte-paroles des jeunes de Kidal.

Mais dans huit mois en principe, lorsque l'aéroport sera fonctionnel, il permettra de répondre également à des besoins opérationnels. « Ça va changer beaucoup de choses, reprend Christophe Sivillon, ça va fluidifier notre travail, ça va permettre surtout à d'autres acteurs de venir travailler à Kidal. »

Coût des travaux : 3,5 millions de dollars, mobilisés essentiellement par la mission de l'ONU au Mali.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.