Afrique de l'Ouest: La Guinée-Bissau au menu du sommet de la Cédéao

8 Novembre 2019

Au menu du sommet extraordinaire de la Cédéao à Niamey : la crise politique en Guinée-Bissau. La question de la fermeture de la frontière entre le Bénin et le Nigeria n'est en revanche pas au programme.

C'est le blocage de la situation politique en Guinée-Bissau qui va occuper principalement les membres de la Cédéao réunis en sommet extraordinaire à Niamey au Niger. La Guinée-Bissau qui doit en principe élire un nouveau président le 24 novembre est paralysée par une crise au sommet de l'Etat : le gouvernement mis en place fin octobre par le président José Mario Vaz est en effet jugé illégal par la Communauté des Etats de l'Afrique de l'Ouest et par l'Onu.

Mercredi, la Cédéao avait lancé un ultimatum au président Vaz pour que son gouvernement démissionne dans les 48 heures, sous peine de lourdes sanctions. Celles-ci pourraient être prises dans la journée à Niamey.

Eric Topona en parle avec le ministre nigérien des Affaires étrangères. Mais Kalla Ankourao explique d'abord pourquoi la fermeture de la frontière entre le Nigeria et le Bénin n'est, elle, pas au menu du sommet de la Cédéao.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.