Togo: Un programme 24 carats

10 Novembre 2019

Les militants du Parti national panafricain (PNP opposition radicale) ont perdu la trace de leur leader, Tchikpi Atchadam.

Ce dernier vivrait quelque part en Afrique de l'Ouest. Il tente de garder le contact avec la base via lesx messageries.

Apparu en politique en 2017 à la faveur de la vague de contestation d'août 2017, il a rapidement quitté la scène mais continue de brandir des menaces à l'encontre du pouvoir et de certains responsables de l'oppositions jugés trop mous.

'L'annonce de la candidature de Faure Gnassingbé (à la présidentielle) constituera une opportunité en or pour relancer les manifestations', a indiqué une source de cette formation.

Le PNP brandit la 'déclaration de Tchamba'.

Un texte qui vise l'alternance 'en éloignant de façon pacifique et apaisée Faure Gnassingbé du pouvoir au plus tard en 2020'.

'Dans cette déclaration, le président national du PNP et les autres responsables ont prévu de mobiliser tout le peuple togolais pour envahir toutes les rues en 2020 afin de contraindre Faure Gnassingbé a renoncer à un 4e mandat', précisent des responsables de ce parti.

Après avoir foutu le boxon dans les rues il y a deux ans, le PNP 'prône la non violence, le pacifisme et la lutte pacifique'.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.