Congo-Kinshasa: Kananga - L'OVD alerte sur les érosions et appelle le Gouvernement Central à trouver une solution urgente

La Ville de Kananga jadis destinée à accueillir la Capitale de la RDC suivant sa position géographique au carrefour des corridors routiers, avait bénéficié d'une voirie moderne qui, aujourd'hui, est vieille de plus de 50 ans. Dans sa structure comme dans son fonctionnement, cette voirie n'a pas bénéficié d'un financement approprié pour sa maintenance et son entretien suivant les normes au cours de dernières décennies.

Elle a souffert de manque d'investissements autant que tous les secteurs vitaux de la province, même après la création du FONDS d'entretien Routier (FONER) pour sa réhabilitation et augmentant les besoins de manière exponentiels chaque année.

Le réseau de drainage ne pouvant plus répondre à la bonne gestion des eaux de pluies à cause, d'une part, de sa vétusté et délabrement et, d'autre part, de l'expansion incontrôlée de la Ville et des occupations anarchiques des terrains, augmentant de manière drastique les coefficients de ruissellement, cause aujourd'hui de plusieurs érosions qui menacent dangereusement toute la Ville de Kananga et ses infrastructures urbaines tant routières que socio-économiques.

C'est un véritable cri d'alarme et un appel au secours d'une Ville en danger de disparition qui est lancé tant auprès du Gouvernement central, des Partenaires que des notables de la Province pour intervenir de manière urgente avant que les catastrophes n'arrivent au cours de ce mois pluvieux de novembre. Même le Programme d'Urgence du Président de la République n'a pas pris en compte la Ville de Kananga.

Depuis le mois de juin 2019, le Gouvernement Provincial du Kasaï Central, après l'état des lieux de la situation de la Voirie et des érosions avec la Direction Provinciale de l'Office des Voiries et Drainage (OVD), a plaidé et appelé le Gouvernement de la RDC, à travers le Ministère des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction ainsi que les Directions Générales du FONER et de l'OVD, à mettre en place des mécanismes urgents en vue de sauver la Ville de Kananga (Kasaï-Central ), en proie à des érosions meurtrières depuis plus d'une dizaine d'années.

Il faut relever que tous ces cris et plaidoyers adressés aux Autorités Nationales n'ont pas encore eu une réponse idoine. Faut-il attendre les catastrophes pour organiser un deuil national ? S'interroge-t-on dans cette ville. Kananga et le Kasaï Central ne méritent-ils pas une attention particulière de la Nation Congolaise face à ce danger imminent ?

Tous les Gouverneurs qui se sont succédées notamment, Lubaya, Kapuku, Kande puis Kambayi et actuellement KABUYA se sont battus sans succès pour lutter seuls contre ces catastrophes et monstrueuses érosions, à leur corps défend sans secours approprié de l'Etat Central. Faut-il continuer à vivre ce désintéressement injustifié et injuste alors que le Pouvoir actuel est basé sur le «Bien-être du Peuple d'Abord» ?

Question de justice nationale

Il faut que le Gouvernement Central débloque l'argent pour sauver les vies des populations de la Ville de Kananga en danger. La tâche urgente et salvatrice du Premier Ministre qui est saisi de cette question est de débloquer l'argent pour sauver les vies des populations des érosions, comme il l'a fait pour les érosions de Kinshasa il y a quelques jours. C'est une question de justice nationale. La solidarité nationale s'impose et la responsabilité de l'Etat est engagée.

Par ailleurs, les professionnels des médias ont appris que des Fonds étaient décaissés à l'époque pour lutter contre quelques érosions qui menacent la Ville actuellement. Ces moyens étaient-ils conséquents ? Avaient-ils été utilisés de manière efficace et efficiente ? C'est le cas de l'érosion de Kamayi-prison ainsi que de l'avenue Manguiers au Centre-ville, de Kele-Kele dans la Commune de Katoka.

Comme on peut le constater, les nouvelles Autorités auront un travail à faire. Il s'agit de l'audit général dans tous les services et entreprises publics de l'Etat, les différents services de l'Administration publique afin de comprendre comment l'argent du Trésor a été utilisé mais surtout pour que les mêmes erreurs et les mêmes injustices dans la répartition des ressources de l'Etat ne puissent se poursuivre pendant le règne de Son Excellence Monsieur Félix Tshisekedi. La population du Kasaï Central et de Kananga appelle au secours avant que le pire n'arrive.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.