Congo-Kinshasa: Sonas - Des indices de détournement pèsent sur certains cadres

Un réseau maffieux et bien structuré dans la dilapidation de fonds destinés au paiement des frais dus à la Taxe sur la valeur Ajoutée (TVA) et l'Impôt Professionnel sur le Revenu (IPR) qui devraient être reversés à la Direction Générale des Impôts (DGI) est démantelé à la Société Nationale d'Assurances (Sonas S.A).

Ce réseau maffieux est constitué naturellement des cadres et agents véreux qui se réjouissent, des années durant, au coulage des recettes du trésor public qui devraient servir à la construction d'un grand Congo, un pays aux dimensions continentales.

Dans leurs investigations en tant que professionnels dans la recherche de l'information crédible, authentique et vérifiée à la source, nos fins limiers qui ont approché l'entourage de la haute direction de l'entreprise pour en savoir plus, apprendront que ce joli coup de filet s'opère grâce au contrôle de la direction de l'Audit interne, diligenté par la Direction Générale de la Sonas.

Quoique les investigations se poursuivent encore à la direction de l'Audit interne pour traquer les malfrats jusqu'à dans leur dernier retranchement, il ressort du rapport partiel qui circule, depuis samedi 9 novembre 2019, que ces présumés cadres et agents incriminés dans le rang des entités Sonas disséminées à travers la Ville-province de Kinshasa, travaillent en collaboration avec certaines banques commerciales de la place.

Au regard de ce qui précède, force est de croire qu'au terme de toutes ces enquêtes diligentées par le Comité de gestion de la Sonas, des têtes vont tomber et mises hors d'état de nuire pour servir des leçons à d'autres qui doivent avoir des égards dans l'utilisation de l'argent du trésor.

Plus curieux que cela puisse paraître, une seule agence aurait détourné jusqu'à hauteur de 300 mille dollars américains, apprend-on des sources proches de la Direction de l'Audit interne.

Somme toute, la Direction Générale attend réserver un châtiment exemplaire à tous ceux qui se seraient déclarés coupables de ces crimes économiques. La sentence sera donc sans pitié, ni recours.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.