Madagascar: HVM - Hery Rajaonarimampianina mobilise ses partisans

Le HVM a tenu samedi dernier à son siège à Andraharo son congrès national. Un congrès qui n'a pas vu la présence de Hery Rajaonarimampianina, mais celui-ci a transmis à ses partisans une lettre où il fait part de sa volonté à poursuivre les efforts qu'il a déployés quand il était encore à la tête du pays.

A travers cette lettre, l'ancien président qui se trouve actuellement à l'étranger voulait mobiliser le HVM à se préparer à la prochaine élection présidentielle. Son congrès national a permis à l'ancien parti majoritaire de mettre en place des nouveaux responsables à la tête de ses structures. C'est dans ce cadre que l'actuel président du Sénat Rivo Rakotovao a été désigné coordonnateur national. Rachidy Mohammed reste secrétaire général national du parti. Des coordonnateurs provinciaux ont été également désignés, comme Rina Andriamandavy VII pour Fianarantsoa et Fabergé pour Toliara. Ce dernier prend la place du Dr Kolo Roger.

Hémorragie. Visiblement, le HVM veut résister au choc de l'hémorragie dont il est victime depuis son échec cuisant au 1er tour de l'élection présidentielle de 2018. Lors de son congrès de samedi, 17 sénateurs sur les 34 élus sous ses couleurs, ont été présents à Andraharo. D'anciens barons du parti ont également brillé par leur absence, pour ne citer que Jaobarison Rakotoarivony, Herisoa Razafindrakoto, Henri Rabary-Njaka et Monique Rasoazananera. A l'issue de son congrès et contrairement à l'attente des observateurs, le « Hery Vaovao ho an'i Madagasikara » n'a pas tranché sa position par rapport au contexte politique actuel. Par contre, on a signalé lors de l'ouverture de son mini-congrès national, la présence des dirigeants du RMDM (Rodoben' ny Mpanohitra ho an'ny Demôkrasia eto Madagasikara), dont la sénatrice Olga Ramalason, Ihanta Randriamandrato et le pasteur Edouard Tsarameha. « Nous dénonçons quand il y a des choses qui ne cadrent pas avec les intérêts de la population. », s'est contenté d'expliquer Rivo Rakotovao.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.