Madagascar: Usagers de la Jirama - Encore de nombreux sacrifices à venir

C'est le langage de la vérité que les responsables de la Jirama ont tenu hier, lors de leur conférence de presse. Ils ont exposé clairement la situation qui prévaut actuellement. Après l'un des week-ends les plus exécrables vécus par les consommateurs, ils n'ont pas cherché de faux fuyants. Ils sont décidés à agir, mais il n'y aura pas de miracles pour le moment. Les délestages vont continuer et les forages qui vont être faits apporteront de l'eau non potable. On sait maintenant à quoi s'en tenir.

Les usagers ont enduré le pire le week-end dernier et, à voir les commentaires sur les réseaux sociaux, certains étaient au bord de la révolte. La réaction des responsables de la Jirama a donc été normale. Ils ont compris qu'il fallait apporter des explications à ces derniers. Ils n'ont donc pas utilisé la langue de bois mais ont convenu que la situation ne s'améliorerait pas avant longtemps. Ils ont donné les raisons de ces incidents qui ont perturbé l'alimentation électrique de la Capitale (voir l'article en page 5). Ils ont parlé de la vétusté des matériels qu'il fallait remplacer. Ils ont dit qu'ils allaient le faire sans attendre en utilisant des fonds qui allaient être débloqués par l'Etat. lls ont détaillé le processus qui allait être suivi pour arriver à une situation normale. Mais avant cela, les usagers vont être obligés de subir des délestages.

En ce qui concerne la pénurie d'eau, il y aura des mesures palliatives qui seront prises. Ce ne sera pas la panacée puisque les forages faits apporteront de l'eau non potable aux habitants des bas-quartiers. Les propos qui ont été tenus par les responsables de la Jirama ont le mérite d'être clairs. Ils ont décidé de ne pas travestir la vérité et ils pensent qu'ainsi, les usagers comprendront le sens des sacrifices à venir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.