Cote d'Ivoire: Ciné Droit Libre Abidjan 2019/Yacouba Sangaré - "La question des droits de l'homme est une quête permanente"

11 Novembre 2019

Créer un forum de débats autour de thèmes en rapport avec les droits humains, la liberté d'expression, la démocratie, le développement humain, l'environnement etc., afin de contribuer au renforcement d'une «masse critique» d'intellectuels africains ; être une tribune libre pour la défense des droits humains et de la liberté d'expression.

Ce sont là certains objectifs que vise le festival Ciné Droit Libre dont la 11ème édition se déroulera du 11 au 16 novembre prochain à Abidjan.

Hier, lors de la cérémonie de lancement de l'édition 2019 du festival, au Goethe-Institut à Cocody, Yacouba Sangaré, coordonnateur de l'événement, a détaillé les enjeux et relevé la contribution significative de Ciné Droit Libre dans le respect des droits de l'homme.

« Le respect des droits de l'homme est une quête permanente. En Côte d'Ivoire, il y a d'énormes avancées et ancrer ce respect dans les esprits est le sens de notre action avec Ciné Droit Libre», a-t-il rapporté.

A compter du 13 novembre la Côte d'Ivoire sera aux couleurs de la protection des droits humains Avec pour thème principal « Pourquoi la démocratie ?», Ciné Droit Libre 2019 va susciter d'abord, sans passion, un débat franc et ouvert sur la problématique de la démocratie en Afrique.

Et ensuite, le festival sensibilisera les populations sur la nécessité d'œuvrer pour l'enracinement de la culture démocratique en Afrique, via la projection de films de grande facture. La cérémonie d'ouverture aura lieu le 13 novembre prochain et la clôture, le 16 du même mois au GoetheInstitut à Cocody.

Selon le coordonnateur, plusieurs activités meubleront le festival avec des séances de formation telles que le Master class sur le film documentaire (au Goethe-Institut) ; l'atelier de formation sur l'utilisation des réseaux sociaux pour la promotion des droits humains et celui portant sur l'éducation des populations aux droits humains.

Autre rendez-vous important, c'est la soirée spéciale « Non aux violences faites aux femmes ». Cette soirée se déroulera le 14 novembre prochain, à 19h, au Goethe-Institut.

Elle consistera en la diffusion d'un film sur le drame des femmes violées au Mali et contraintes au silence. Le même jour, il y aura également un débat sur l'homophobie, à partir de 14h30 à l'Institut Français au Plateau.

A ne pas oublier, "Amnesty Day", cette activité destinée aux élèves qui se déroulera au Lycée jeunes filles de Yopougon. Toute une kyrielle d'activités : animations musicales, spectacles de contes, jeux, projections de films permettront à plus de 600 élèves de se côtoyer.

Cette année encore le thème de la migration, qui était à l'affiche l'an dernier, sera à l'ordre du jour avec "la soirée spéciale sur la migration". Celle-ci se tiendra le vendredi 15 novembre prochain à la Place Inch'Allah à Koumassi.

Que dire aussi de "Voix Libre", le concours de slam, organisé en partenariat avec "l'Ecole des Poètes", l'Institut Français et l'Ambassade de France, qui vise à engager les jeunes dans la sensibilisation pour des élections apaisées en Côte d'Ivoire en 2020.

A la réalité, Ciné Droit Libre 2019, c'est toute une batterie d'événements et d'actions pour donner le primat à la liberté d'expression par des débats autour d'un film à plusieurs endroits : le Goethe-Institut, l'Institut Français, le Lycée Jeunes Filles de Yopougon et la Place Inch'Allah de Koumassi, qui abritera le village du festival.

En Côte d'Ivoire, le festival Ciné Droit Libre se tient depuis 2008, en partenariat avec le Goethe-Institut, soutien historique de l'événement.

Cette année, le festival enregistre la participation d'une kyrielle de partenaires entre autres la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté, l'Ambassade de France, l'Insitut Français, le ministère de la Culture et de la Francophonie, le Conseil national des droits de l'homme, Amnesty International, Promis, le Bureau régional des Nations unies pour les droits de l'homme, l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime, German Films, l'Université Félix HouphouëtBoigny, L'Ecole des poètes, l'association Grand Ecran, et les partenaires médias (Radio de la paix, Le Patriote, Apa News).

Le parrain de l'édition 2019 de Ciné Droit Libre Abidjan est SEM. Jobst Von Kirchmann, Ambassadeur de l'Union européenne en Côte d'Ivoire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.