Afrique: JO 2020/Football feminin - Clémentine Touré et ses filles préparent la double bataille

11 Novembre 2019

Jeudi 7 novembre. Il était pratiquement 16 heures lorsque l'autocar des Eléphants, un bien reçu depuis la première qualification de la sélection nationale A pour la phase finale de la Coupe du monde en 2006 en Allemagne, fait son entrée au Parc des Sports de Treichville.

A son bord, les sélectionnées de la dernière phase qualificative des Jeux olympiques (JO) 2020 à Tokyo. Du moins pour ce qui est du football féminin. La sélection masculine U23 qualifiée pour la CAN de sa catégorie négociera son ticket au tournoi final qui débute, ce vendredi 8 novembre, au Stade international du Caire (Egypte).

A 48 heures de l'acte 1 de la double confrontation décisive contre les Lionnes Indomptables du Cameroun, la sélectionneuse ivoirienne et ses filles travaillent à parfaire leurs automatismes. Et ce n'est pas la forte chaleur ressentie sur la ville d'Abidjan dans la journée d'hier qui va refroidir leurs ardeurs.

Clémentine Touré et son staff croient aux chances de l'équipe et entendent ainsi tirer le maximum des filles pour toucher le graal. La première qualification de la sélection féminine pour la phase finale des Jeux olympiques.

Un autre exploit attendu, après le Mondial 2015. Avec beaucoup d'optimisme, la fédération ne doute pas de son équipe. Et la présence très remarquée du Directeur exécutif (DEX), le préfet Sam Etiassé Jean-Baptiste aux côtés de l'équipe en est le parfait témoignage.

Complicité La force de l'équipe ivoirienne réside dans les relations qu'entretient Clémentine Touré avec ses filles.

Première à arriver sur la pelouse du Parc, l'entraîneuse a accueilli chaleureusement ses joueuses qui l'ont suivie quelques minutes après. Aux embrassades se sont ajoutées des poignées de main.

Une relation familiale entretenue au sein de l'équipe qui rend les filles encore plus forte. Ne dit-on pas que la confiance nait dans un environnement apaisé ? C'est donc après ces salutations fraternelles et la prière, un rite instauré au sein de toutes les sélections, que la séance du jour a effectivement débuté.

Avec au programme, le réveil musculaire, le travail basé sur l'endurance, le physique. Le physique, il en faudra pour cette double confrontation avec les Lionnes. Des chocs au sommet qui se disputeront dans l'intervalle de 72 heures.

Après l'opposition du samedi 9 novembre, les Eléphantes se déplaceront à Yaoundé pour la phase retour, le mardi 12 novembre. Un délai short qui va exiger une capacité de récupération très élevée.

Un aspect sur lequel le médecin d'équipe, Dr Alain Claude Orsot, reste attentif. Sur cette même pelouse, théâtre des opérations du samedi, Clémentine Touré et son commando se sont également essayer à des ateliers techniques et tactiques.

Le mental comme arme Pour se qualifier pour le quatrième tour des éliminatoires de Tokyo 2020, les Eléphantes ont eu besoin du mental pour tomber le Nigeria à Lagos. Après le nul blanc (0-0) à Abidjan, les Ivoiriennes ont accroché les Super Falcons (1-1).

Une performance réalisée au mental comme la sélectionneuse l'a mentionné. «Nous avons demandé aux joueuses d'être fortes moralement, de jouer ce qu'elles savent jouer et d'aller chercher les Nigérianes en posant le ballon. Elles ont été conquérantes et n'ont pas craqué.

Elles ont fait douter le Nigeria», a indiqué Touré. Cette force morale et mentale à la fois, le groupe ivoire en aura besoin, ce samedi, encore face à des Lionnes qui tenteront, elles aussi, de poser les sillons de leur qualification à Abidjan.

Pour cette double bataille, l'entraineuse pourra à nouveau compter sur la capitaine Fatou Coulibaly remise de sa blessure, de Diakité Mariam et Aby Jessica de retour de suspension. Kacou Raymonde, Tchétché Fernande, Kouadio Rosemonde Joëlle, Guehai Ida Rebecca, Amoin Kakounan Bernadette, Kpaho Zoté Nina, Essoh Nadège, Tia Inès, Koko Ange et toute l'armada sera présente pour offrir à la Côte d'Ivoire cette autre qualification historique.

Une mission nationale pour laquelle les joueuses et leurs encadreurs auront besoin du soutien de tous. Une forte mobilisation dans les travées du Parc des Sports de Treichville pour bien négocier la phase aller.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.