Togo: Avec E-Agribusiness, plus de pilotage à vue !

11 Novembre 2019

Pour un rendement de qualité, il faut de la précision dans les actions surtout celles technologiques qui accompagnent l'agriculture togolaise. Pour ce faire, E-Agribusiness, spécialisée dans la conception des solutions numériques adaptées au secteur agricole, a pris sur elle de former les jeunes togolais en pilotage de drones dans les champs au Togo.

A compter du 09 Décembre prochain, il ouvre une session de formation en trois domaines « pilote de loisir », « pilote agricole », et « agriculture de précision », à l'endroit des Togolais de toutes les couches sociales et des étrangers.

Ces derniers seront formés sur plusieurs modules dont celui de la pulvérisation des champs avec les drones, l'utilisation de GPS professionnel, la cartographie des parcelles avec des applications et les drones, la détection des maladies sur les plants et faire le traitement zonal, la maîtrise des SIG (Système d'Informations Géographiques, la prévision de récoltes et des rendements, le Conseil agricole de précision et de l'assistance aux agriculteurs, l'utilisation des capteurs spécifiques pour effectuer des mesures sur le sol et sur les plants, la collecte des données de terrain de A à Z, les données et l'analyse de données.

Pour cette session d'une durée de trois à six mois, et précisément celle de drones agricoles, les responsables de E-Agribusiness, indiquent que « la formation de pilote de drone agricole a été initiée suite à un constat qui a été fait lors d'un certain nombre d'action que nous avons mené.

Il en découle alors que les agriculteurs togolais pour améliorer leurs productivités devraient commencer par utiliser de nouvelles méthodes culturales.

Avec les drones agricoles, ils ont désormais des analyses complètes de leurs plantations, ils sauront quelles maladies attaquent leurs plants et quels traitements y apporter.

La nouvelle méthode de pulvérisation permet de réduire considérablement la quantité de produit à pulvériser ainsi que le temps de réalisation du traitement.

Un énorme gain en temps et en argent. le drone permet donc de réduire le traitement d'un hectare dans la méthode traditionnelle de 24h ou plus à près d'une trentaine de minutes et si le traitement avait besoin de 5 litres la nouvelle méthode ne prendrait que 3 litres.

La pulvérisation avec les drones présente l'avantage de préserver la santé de l'agriculteur n'étant plus en contact direct avec le produit. Il lui permet aussi d'éviter de piétiner ses propres plants.

Une précision de taille, c'est que le pilote de drone agricole diffère de celui ordinaire. « La différence entre le pilote agricole et le pilote de drone ordinaire est que le pilote agricole est spécialisé dans l'agriculture avec des modules spécialisés.

Il n'est pas question de savoir piloter un drone mais de pouvoir l'utiliser pour faire des zonages, de la cartographie et des traitements sur des images multispectrales », souligne E-Agribusiness.

La structure espère à la fin de cette session « trouver des personnes capables de piloter des drones dans chaque région pour se mettre au service des agriculteurs ».

Ce nouveau type de traitement n'engendrera pas de surcoût pour l'agriculteur lambda.

Pour information, E-Agribusiness est une plateforme de mise en relation des acteurs de la chaîne des valeurs agricoles, qui permet aux agriculteurs qui sont dans les milieux reculés et non connectés de pouvoir trouver des débouchés à leur production.

Aussi, elle fournit une météo personnalisée de leur champ pour les éviter les caprices de la nature.

Précédemment, se confiant aussi à nos confrères d'Agridigitale, les mêmes responsables qui se sont confiés à nous indiquaient qu'ils entendent former d'ici à 2025, 500 pilotes pour les mettre au service des agriculteurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.