Togo: Succès du planning familial

11 Novembre 2019

L'utilisation du planning familial, principalement grâce aux moyens de contraception modernes, a progressé dans les pays les plus pauvres au monde, à commencer par l'Afrique, au cours de sept dernières années, a annoncé lundi l'organisation Family Planning 2020, qui travaille à la mise en oeuvre d'objectifs mondiaux en la matière.

Selon FP2020, 314 millions de femmes et filles, sur un total de 926 millions en âge de procréer dans les 69 pays les plus pauvres au monde, utilisent désormais des moyens de contraception modernes, soit une augmentation de 53 millions depuis 2012. Ces moyens de contraception incluent le préservatif, la pilule ou l'implant.

L'objectif initial de FP2020 était d'atteindre 120 millions de nouvelles utilisatrices d'ici à 2020.

Parmi les 69 pays concernés, 41 se trouvent Afrique, 21 en Asie et Océanie, 4 en Amérique latine et dans les Caraïbes, et 3 au Moyen-Orient.

Le Togo a fait d'importants progrès salués, non seulement par FP 2020, mais aussi par l'OMS.

Dans le but d'accélérer l'atteinte des objectifs de 35,5% de prévalence contraceptive en 2022, le Togo s'est engagé à améliorer l'offre des services et méthodes de planification familiale à tous les niveaux de la pyramide sanitaire à travers l'élaboration d'un nouveau plan accéléré de planification familiale avec un accent particulier sur les jeunes et adolescents, l'augmentation progressive du budget alloué à l'achat des produits contraceptifs, une meilleure implication des acteurs sociaux dans la promotion de la demande des services de PF.

Le planning familial est considéré par l'ONU comme un objectif de développement durable.

FP2020, fondée par le gouvernement britannique et la fondation Bill & Melinda Gates, travaille avec des partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux à la mise en œuvre d'objectifs fixés lors d'une conférence à Londres en 2012.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.