Cote d'Ivoire: Pierre Dimba (DG de l'Ageroute) - « Il aurait fallu 900 milliards Fcfa/an pour un bon entretien routier »

11 Novembre 2019

Pour avoir un bon réseau routier en Côte d'Ivoire, l'Etat doit redoubler d'efforts en renforçant le budget consacré à l'entretien des routes. C'est ce qu'a indiqué le 8 novembre, Pierre Dimba, directeur général de l'Agence de gestion des routes (Ageroute), par ailleurs président du Conseil régional de l'Agnéby-Tiassa.

C'était au cours d'un panel organisé à la faveur des journées des collectivités à la Riviera Golf. Selon l'ex-patron du Programme d'urgence de renaissance des infrastructures urbaine (Puiur), les moyens alloués à l'entretien et à la construction des routes sont insuffisants.

« Il aurait fallu 900 milliards F Cfa pour un bon entretien du réseau routier, chaque année. Le déficit actuel s'élève à plus de 500 milliards. Ce qui fait que certaines routes ne peuvent pas être entretenues », a-t-il affirmé.

Intervenant sur le thème : « L'importance des routes dans le développement local durable et la stratégie d'aménagement des routes dans les principales villes et régions de Côte d'Ivoire, dans le court et moyen terme », il a dressé un tableau sombre du réseau routier ivoirien.

« Nous avons un réseau routier d'une superficie de 25.100 Km2 et d'une longueur de 82.000 Km. Malheureusement, la partie bitumée ne représente pas 10%.

On a à peine 7000 Km bitumés. Tout le reste est en terre avec un climat très agressif, des périodes de pluie très longues. Cela est à la base des dégradations de nos routes », a-t-il déploré.

Avant d'ajouter : « Le réseau bitumé s'est très vite développé autour des indépendances pour se stabiliser autour de 6500 Km dans les années 1990. Et aujourd'hui on est à 7000 Km bitumés. En 2010, seulement 8% de ce réseau était en bon état.

Depuis 2010, après les investissements intenses, on se situe autour de 35% du réseau. Nous avons environ 25% du réseau que nous devons entretenir. Sur les 7000 Km, les réseaux dégradés sont en train d'être entrenus. Les routes nouvelles sont de 500 à 600 Km. »

Au dire de Pierre Dimba, les besoins en entretien de ces réseaux sont très importants. « Sur le reste du réseau en terre, autour de 75.000 Km, nous avons dénombré de 2010-2011, du fait de nombreuses crises que nous avons connues, que ces réseaux étaient en mauvais état.

Chacun a pu faire le constat. Mais aujourd'hui, nous sommes à un taux de réalisation de plus de 52%. L'objectif étant d'atteindre 80% en 2020 », a-t-il souligné.

Le directeur général de l'Ageroute a aussi indiqué que 4100 ouvrages ont été, à ce jour, réalisés en Côte d'Ivoire (Ponts, dalots, des sites de bacs, 380 feux tricolores à travers le pays, etc).

Il a par ailleurs indiqué que l'un des défis majeurs à relever pour une bonne qualité de route en Côte d'Ivoire, demeure la formation de cadres pour la construction de routes de qualité à moindre coût et la consolidation du tissu de Pme ivoiriennes œuvrant dans l'entretien routier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.