Cote d'Ivoire: Consolidation de la paix - Plus de 3000 fidèles harristes en pèlerinage à Toukouzou - Hozalem

11 Novembre 2019

« Vous voulez que le prophète Papa Nouveau intercède pour que la paix demeure en Côte d'Ivoire ? » A cette interrogation du Dr Augustin Nouveau, maître de cérémonie, les fidèles de l'église Papa nouveau, ont répondu en chœur « Oui ».

Estimés à plus de trois mille, ces membres de l'église Papa Nouveau, venus d'horizon divers dont la Chine, la France et des régions de la Côte d'Ivoire, ont pris d'assaut le village Toukouzou Hozalem (dans le département de Jacqueville), le dimanche 10 novembre 2019.

Une date qui marque la commémoration de la 18e édition de la prière inter-religieuse pour la consolidation de la paix en Côte d'Ivoire.

« C'est une grande manifestation de reconnaissance et d'hommage au prophète Papa Nouveau. L'œuvre de ce grand homme doit être pérennisée.

Merci aux héritiers du prophète et demeurez dans l'union et la paix. Afin que se taisent vos querelles », a exhorté Mme Cécile Penn, au nom du chef de l'Etat ivoirien, Alassane Ouattara.

Plusieurs cantiques en langue, scandant le nom du prophète « Papa Nouveau », ont été entonnés au cours de la célébration dédiée à la culture de la paix, à Hozalem, « terre d'espérance de la Côte d'Ivoire », a fait remarquer le prédicateur Messager, Lavry Djaman Faustin.

« La source de notre prière, c'est la paix. Parce qu'à son avènement en 1937, Papa Nouveau nous a dit que Dieu l'a envoyé pour combattre dans les quatre points cardinaux pour nous afin que, dans un esprit de paix et de quiétude, chacun puisse avoir son pain quotidien », a-t-il enseigné.

Il a aussi rendu hommage à Houphouët Boigny, premier président de la République de Côte d'Ivoire. A l'en croire, pendant son règne, ce dernier sollicitait l'intercession du prophète pour la préservation de la stabilité du pays, a-t-il rappelé.

« Je suis venue de San Pédro pour participer à cette célébration. Je repars satisfaite, avec beaucoup de grâces », s'est réjouie, Mme Anawa Niché Jacqueline, une fidèle.

Dr Albert Pitté, président du comité d'organisation, a, quant à lui, annoncé l'appui financier de l'Etat, qui s'élève à environ dix-sept millions (17 000 000) de francs Cfa dans l'organisation du présent pèlerinage.

A sa suite, le président du Conseil régional des Grands Ponts, Prof Daniel Sess et le représentant du président du Sénat ivoirien, Jeannot Ahoussou Kouadio, ont aussi apporté leur soutien financier aux gardiens du temple et à la Fondation du prophète Papa Nouveau.

Depuis novembre 2002, dans le cadre du pèlerinage, de nombreux pèlerins affluent à Hozalem pour suivre un parcours spécifique composé de 7 étapes (le travail, la perfection, la purification, la bénédiction, la soumission, la prière et l'alliance). Ce parcours a pour but de rappeler les principaux enseignements du prophète Papa Nouveau.

Le pèlerinage se déroule sur une période de 7 jours, du 04 au 10 novembre, en tenue blanche, de 9h à 16h. Le dernier jour du pèlerinage (10 novembre) correspond à la date anniversaire de l'élévation du prophète.

L'église Papa Nouveau, a été fondée en 1937 par le prophète Papa Nouveau. Durant sa mission, le prophète a enseigné l'art d'accéder à la longévité et au salut des âmes par la paix, la prière et le travail.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.