Cote d'Ivoire: Impôt foncier - La DGI abandonne les pénalités

11 Novembre 2019

Le directeur général des Impôts, Ouattara Sié Abou informait, par une note en date du 07 octobre, les contribuables que les pénalités sur les arriérés d'impôt foncier dues au titre de l'année 2019 et des années antérieures sont exceptionnellement abandonnées si le paiement desdits arriérés intervient avant le samedi 30 novembre 2019.

Depuis le 25 octobre, des missions de la direction générale des Impôts sillonnent les communes du District d'Abidjan et des villes de l'intérieur du pays, pour expliquer cette mesure de portée sociale et sensibiliser les concitoyens à la déclaration et au paiement de l'impôt foncier. Parmi ces localités visitées, Koumassi, Marcory, Treichville, Anyama, Yopougon et Dabou.

Cette campagne se poursuit avec les équipes conduites par la direction du Cadastre et de la direction de la communication, de la qualité et de la promotion du civisme fiscal en liaison avec les directions régionales des Impôts. Des témoignages recueillis auprès de contribuables attestent l'opportunité de cette mesure.

« Nous disons merci au gouvernement et au directeur général des Impôts pour la bonne nouvelle en cette fin d'année.

Nous allons en profiter et invitons tous les propriétaires de maisons et de terrain à faire comme nous, en soldant leurs impôts fonciers », a déclaré Aïcha Bamba, commerçante à Anyama.

L'impôt foncier est un impôt de masse dont les produits sont versés aux collectivités pour financer le ramassage des ordures, l'assainissement de la voirie, etc.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.