Congo-Kinshasa: Affaire Grand Kasaï Fondation - Denis Kambayi réagit

A Monsieur le Président du CSAC ;

A Monsieur le Bâtonnier du Barreau de Kinshasa/Gombe ;

A Monsieur le Bâtonnier de Kinshasa/Matete ;

A Monsieur le Président de l'UNPC ;

A Monsieur le Secrétaire général de JED

A Monsieur le Président de l'ANECO ;(Tous) à Kinshasa

A Monsieur l'Editeur Directeur Général de La Prospérité

Kinshasa/Ngaliema

Monsieur l'Editeur et Cher frère,

Concerne : Droit de réponse

Par la présente, conformément aux dispositions de la Loi portant exercice de la liberté de la presse en République démocratique du Congo, je me fais le devoir de déposer mon droit de réponse en rapport avec l'article publié dans votre journal Edition du 06 novembre 2019, en page 12 et à la Une, intitulé : "Usant abusivement de la qualité de Président de cette Asbl Grand Kasaï Fondation : une plainte déposée à charge de Denis Kambayi".

Vous vous êtes permis dans cet article de prendre fait et cause pour Monsieur Cless Mwepu pour des raisons que je puis m'imaginer, puisque du haut de votre expérience professionnelle de plus de 20 ans, depuis que je vous connais, vous n'auriez pas accepté de violer non seulement votre Code d'éthique et de déontologie, mais aussi et surtout la loi qui vous interdisent de traiter dans la presse, une affaire en instruction par devant le Parquet, l'instruction étant secrète.

Ce dont je me plains auprès du Bâtonnier de Kinshasa/Matete qui me lit en copie, contre le comportement de mon confrère, Me Tshimbayi Medi Freddy, qui a déposé à votre Rédaction le mardi 5 novembre 2019, la copie de la plainte à ma charge auprès de la Cour de cassation (sic).

Un comportement qui frise non seulement l'indignité, mais aussi et surtout la malhonnêteté, parce qu'un Avocat ne peut aller contre son confrère en justice, sans l'autorisation préalable de son Bâtonnier.

En outre, votre Code d'éthique et de déontologie, vous oblige en son article 3, "de traiter tous les problèmes sans parti pris et présenter honnêtement les sujets soulevant controverse".

Cependant, vous avez pris parti pour le camp des usurpateurs, sans vous poser la question comment et de quelle manière, j'ai engagé l'Asbl dont je suis le Président jusqu'à preuve du contraire ? Vous n'avez pas posé la question à ces Putschistes, comment ils ont organisé les élections qui ont porté Muepu à la tête de l'Association ? Qui était celui qui a convoqué l'Assemblée Générale et pourquoi, Monsieur le Secrétaire Général, Cless Mwepu était candidat unique au poste de Président de cette Asbl ? Les réponses à toutes ces questions auraient éclairé votre lanterne pour ne pas le laisser abuser de votre bonne foi.

Ce qui est plus grave, est que cette plainte, contient des propos diffamatoires, calomnieux et mensongers, qui ont lourdement porté atteinte à mon honneur et à ma dignité, constituant ainsi des imputations dommageables.

Tout en m'apprêtant pour qu'il donne les preuves de ses allégations gratuites, je vous informe que Monsieur Mwepu a organisé une Assemblée Générale Elective irrégulière, sans mandat du Président que je suis et il a été le candidat unique. C'est pour cette raison que j'ai saisi le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe pour contester cette élection. Alors que l'affaire est en instruction devant cette juridiction et que la prochaine audience est fixée au 20 novembre prochain, Muepu s'illustre par une agitation qui frise la rébellion dans les médias dont le vôtre dont il abuse de vos relations personnelles connues.

Ainsi donc, je vous demande de bien vouloir publier en intégralité mon droit de réponse et me réserve toutes les voies de droit pour rentrer dans mes droits bafoués par votre Journal.

Veuillez agréer, Monsieur l'Editeur et cher frère, l'assurance de ma parfaite considération.

Honorable KAMBAYI CIMBUMBU Denis

Sénateur

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.