Madagascar: Bianco - Trois dossiers d'anciens ministres transmis à la HCJ

Les dossiers se suivent mais ne se ressemblent pas au niveau de ce bureau d'investigations. Mais le problème qui se pose est que les dossiers que le Bianco transmet à la Haute Cour de Justice ne sont pas traités vu que cette dernière n'est pas encore opérationnelle.

Versement suspect. Trois dossiers impliquant d'anciens ministres ont été transmis à la Haute Cour de Justice par le Bianco en début de cette semaine. Le premier concerne des marchés publics lancés par le ministère chargé des Travaux publics dans les années 2013 et 2014. Il s'agirait en effet d'un cas de versement suspect par cinq entreprises attributaires de marché de somme d'argent d'une valeur de plus de 700 Millions Ariary dans le compte du Ministre de l'époque devenu plus tard sénateur. Selon nos informations, les investigations ont immédiatement débuté et ont pris quelques années pour être clôturées selon les règles de l'art.

Particularité. Le deuxième dossier impliquant un ministre que ce bureau d'investigation vient de clôturer et de transmettre à la juridiction compétente est celui concernant l'ancien Ministre des Postes et de la Télécommunication. Ce dossier comme le troisième a la particularité d'avoir déjà fait couler beaucoup d'encre en raison de l'indignation des citoyens eu égard à la gravité et la flagrance des faits rapportés maintes fois dans les quotidiens du pays. En effet, ce dossier impliquerait un ministre qui, selon les rumeurs, serait en fuite en France depuis plusieurs mois après avoir commis ses méfaits. Plus de Cinq milliards neuf cent millions Ariary aurait été détournés par cet ex-ministre dans le cadre d'un marché fictif de matériels informatiques auprès de son Ministère.

Aucun marché public. Le troisième dossier transmis par le Bianco cette semaine est celle concernant le détournement d'une somme de plus d'un milliard Ariary au titre de régie d'avance unique et exceptionnelle pour l'achat de différentes fournitures auprès du ministère de la Population en 2018. Les informations obtenues laissent croire qu'aucun marché public n'a été lancé et qu'aucune livraison de fournitures n'a été opérée. Le plus étonnant dans cette affaire traitée par le Bianco est que les témoins et autres badauds auraient vu à l'époque la somme d'argent sortir de la Banque Centrale dans des sacs et s'acheminer vers le domicile de la Ministre en question. Comme on l'a déjà dit auparavant, ces dossiers sont désormais entre les mains de la HCJ. Mais l'on se demande quand-est-ce que la Haute Cour de Justice sera vraiment opérationnelle ? Car jusqu'à preuve du contraire, les dossiers transmis à la HCJ n'ont pas été traités, et ce malgré les efforts menés par certaines entités pour essayer de mettre un coup d'arrêt à ces criminels en col blanc.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.