Afrique: Innover pour pouvoir lutter contre les pertes alimentaires et la faim dans le monde

communiqué de presse

Rome — Le Directeur général de la FAO, M. Qu Dongyu, a insisté aujourd'hui sur la nécessité d'innover - notamment au niveau des technologies numériques - et d'investir en vue de réduire le gaspillage alimentaire et d'éradiquer la faim dans le monde.

Le Directeur général s'exprimait à l'occasion de la Conférence du Vatican sur la réduction des pertes et du gaspillage alimentaires, qui s'est tenue à l'Académie pontificale des Sciences, à Rome.

Le Pape François a qualifié de scandaleux le gaspillage alimentaire et a appelé à entreprendre de toute urgence des initiatives économiques et sociales afin d'éliminer la faim dans le monde.

Monseigneur Marcelo Sánchez Sorondo, Chancelier de l'Académie pontificale des Sciences et de l'Académie pontificale des sciences sociales, M. Roy Steiner, Vice-président de l'Initiative alimentaire à la Fondation Rockefeller, M. Gilbert Houngbo, Président du Fonds international pour le développement agricole, Mme Josefa Sacko, Commissaire en charge de l'économie rurale et de l'agriculture à l'Union africaine et M. Vytenis Andriukaitis, Commissaire européen chargé de la santé et de la sécurité alimentaire, comptaient parmi les intervenants de la conférence.

« Nous ne pouvons éliminer la faim, ni toutes les formes de malnutrition si nous ne nous attaquons pas aux inefficacités et aux inégalités de nos systèmes alimentaires qui produisent d'énormes quantités de pertes et de gaspillage alimentaires », a déclaré M. Qu.

Le Directeur général a souligné que près de 14 pour cent de la production alimentaire mondiale est soit perdue soit gaspillée tout au long de la chaîne alimentaire, entre le moment de la récolte et celui de la vente au détail, pour un coût de 400 milliards USD.

Les pertes alimentaires interviennent principalement dans les pays en développement où 821 millions de personnes souffrent encore de malnutrition chronique, avec notamment des répercussions sur le changement climatique.

M. Qu a fait savoir que les pertes dans le secteur des fruits et légumes ont causé la perte de 75 milliards de mètres cubes d'eau par an, tandis que celles dans le secteur de la viande et des produits animaux ont donné lieu à une utilisation inutile de 715 millions d'hectares de terres.

« Nous travaillons à présent au renforcement des capacités afin d'obtenir des données supplémentaires et plus précises pour comprendre où et comment les pertes et le gaspillage des denrées alimentaires interviennent tout au long la chaîne d'approvisionnement alimentaire et quelles en sont les causes cachées », a-t-il indiqué, ajoutant que la FAO travaillait avec de nombreuses parties prenantes et partenaires afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, de changer les pratiques et d'améliorer les revenus des exploitants agricoles.

M. Qu a souligné l'importance de la sensibilisation et de l'éducation du public pour combattre les pertes et le gaspillage alimentaires. Il a précisé que ce combat devait commencer au sein même de la famille et qu'il était fondamental d'éduquer les enfants au respect et à l'appréciation de la nourriture en vue de créer de nouveaux modèles de consommation, sains et durables.

Le Directeur général a invité les gouvernements à travailler aux côtés du secteur privé afin non seulement de réduire les pertes mais aussi de financer la recherche et l'innovation pour une plus grande efficacité.

« Nous devons rester ouverts à de nouvelles idées et à de nouveaux modèles commerciaux » a déclaré M. Qu. « Nous avons besoin de modèles commerciaux innovants qui favorisent la participation du secteur privé », a-t-il ajouté, précisant qu'il était essentiel de rendre plus accessible les infrastructures rurales et les technologies nécessaires à la formation des petits exploitants agricoles.

M. Qu a également souligné l'importance d'apprendre des succès obtenus dans d'autres secteurs - comme celui par exemple lié à la maitrise de l'utilisation des TIC et de l'innovation numérique en vue de reproduire les meilleures pratiques à plus grande échelle, d'encourager les formations et de fournir une aide technique afin d'accélérer le processus de transformation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: FAO

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.