Congo-Kinshasa: A l'issue d'un séminaire financé par le COREF/PROFIT - Des enseignants outillés sur le système comptable Ohada révisé

*Toute la vie de l'Enseignant n'est qu'une école, tel que spécifié du latin «Tota vita scola est». Cette expression a trouvé son sens au cours du séminaire de formation en Système comptable OHADA révisé, organisé par le Conseil Permanent de la Comptabilité au Congo, du 4 au 8 novembre 2019 au Centre Caritas, à Kinshasa.

L'objectif était notamment, de renforcer les capacités des enseignants de comptabilité des écoles secondaires, des Inspecteurs des sciences commerciales et des enseignants de l'Enseignement Supérieur et Universitaire en système comptable OHADA révisé. En bref, une mise à niveau qui intègre les innovations et évolutions introduites par l'Acte uniforme relatif au droit comptable et à l'information financière. Ce séminaire qui vient de prendre ses marques à Kinshasa va se poursuivre dans les autres provinces, a rassuré le Secrétaire Général du CPCC avant de remercier le Comité d'Orientation de la Réforme des Finances publiques (COREF) qui en a financé la tenue dans le cadre du Projet Profit-Congo.

A cet effet, l'Inspecteur Principal Point Focal de l'OHADA de l'EPST et Représentant des participants, Jean-Marie Kambembe, a notamment demandéau Coref de financer la rédaction des modules de formation de comptabilité adaptés au niveau secondaire. Lesquels modules devront être rédigés par les Inspecteurs des sciences commerciales et les Experts de l'Enseignement supérieur y compris ceux du CPCC, pour intégrer les innovations et modifications intervenues suite à la réforme de l'OHADA.

Mais aussi de financer, au courant de cette année scolaire, les missions de formations des Enseignants dans les 49 provinces éducationnelles que compte la RDC au lieu de le faire graduellement, car les évaluations certificatives sont nationales.

Pérenniser l'application du système

Recommandations faites ainsi pour pérenniser et rendre opérationnel l'application du système comptable OHADA révisé dans les établissements d'enseignement organisant les filières des techniques commerciales.

"Nous pensions jusque-là, que les formations du CPCC n'étaient destinées qu'aux professionnels du chiffre, les comptables, les directeurs financiers, les auditeurs, les experts-comptables et commissaires aux comptes etc... Mais, avec cette formation, nous nous sentons au centre de vos préoccupations, car nous sommes les heureux bénéficiaires de cette action de vulgarisation du référentiel comptable de l'OHADA révisé comme utilisateurs", a déclaré Jean-Marie Kambembe, au nom de tous les participants qui ont tous reçu des diplômes à la fin de cette formation.

Parmi les principaux objectifs de ce séminaire, il était également question de fournir aux enseignants et formateurs des matières conformes à l'évolution des normes comptables internationales et aboutissant à une excellente compétitivité des ressources humaines au niveau communautaire de l'espace OHADA.

Mme Maguy Musau, enseignante au Complexe scolaire Sainte Famille, juge cette formation très capitale "parce que nous devons être à la page. Les enseignements que nous donnons aux enfants qui sont appelés à devenir des professionnels, doivent s'adapter à chaque changement. Nous allons voir dans nos prévisions de matières comment intégrer les éléments appris ici". Elle martèle, cependant, sur le problème de manque de manuels adaptés.

Pendant 5 jours, les séminaristes qui sont des Enseignants de comptabilité provenant de 50 écoles organisant la section commerciale et gestion des provinces éducationnelles de Kinshasa ainsi que des Inspecteurs des sciences commerciales et des Enseignants de l'Enseignement Supérieur et Universitaire ont suivi plusieurs modules.

"Nous sommes convaincus que les professionnels de l'enseignement qui ont suivi ce séminaire sont suffisamment armés et outillés pour conduire à bon port la réforme de l'enseignement de comptabilité afin de le rendre plus pratique et permettre à nos élèves et étudiants d'être utilisables dans l'exercice de certaines tâches comptables dès la fin de leurs études", a soutenu le Prof. William Mbuyamba.

Aussi, a-t-il appelé les participants à ce séminaire d'organiser la restitution de ces matières auprès de leurs pairs, afin que ces derniers bénéficient également de la substance de ladite formation.

Ces derniers ont aussi recommandé au Gouvernement de doter les établissements organisant les filières commerciales en outils d'apprentissage se rapportant aux nouvelles technologies de l'information et de la communication. Et au Conseil Permanent de la Comptabilité au Congo d'assurer régulièrement la formation des Inspecteurs et Enseignants du niveau secondaire et universitaire chaque fois qu'il y aura des innovations dans l'espace OHADA.

"C'était une formation à la hauteur. Nous en tant qu'enseignement supérieur, nous sommes obligés de mettre le produit sur le marché et ce produit est obligé de vivre l'effectivité. Il y a certaines modifications qui valent la peine d'être introduites dès le début de l'année", a souligné Mme Gertrude Baku, chef de travaux à l'ISC.

Manque criant de manuels de base

Cependant, nouvellement introduit en République Démocratique du Congo, la comptabilité OHADA souffre d'un manque criant de manuels de base de formation. Les quelques publications disponibles sur le marché restent hors de portée des bourses des élèves et étudiants. C'est dans ce contexte que le CPCC s'est lancé dans la conception des ouvrages de comptabilité adaptés à l'enseignement en République Démocratique du Congo.

Retenons, par ailleurs, que cet Acte uniforme est entré en vigueur dans les 17 pays membres de l'OHADA depuis le 1er janvier 2018 pour les professionnels du chiffre. La RDC, à travers le CPCC, a l'ambition de consolider sa place de leader en matière de comptabilité en Afrique. Cela ne peut être réalisé sans le concours des enseignants, des chercheurs, maillon efficace pour la dissémination de la comptabilité.

Ce séminaire était très attendu par les professionnels de l'enseignement pour intégrer ces innovations et nouveautés du système comptable OHADA dès la rentrée 2019-2020.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.