Ile Maurice: Remboursement aux victimes de BAI - «Parole donnée, parole sacrée», dit Salim Muthy

12 Novembre 2019

Quatre jours avant le scrutin, les négociations entre les victimes de BAI et le gouvernement sortant avaient franchi un nouveau cap.

Salim Muthy, le porte-parole des victimes, avait eu la garantie qu'une première tranche de remboursement aurait lieu à partir de décembre, soit près de cinq ans après le démantèlement du groupe BAI. Quatre jours après les résultats, Salim Muthy attendait la nomination d'un ministre des Finances. Chose faite ce mardi 12 novembre.

Salim Muthy se dit confiant que le gouvernement respectera son engagement. «Tous les blocs politiques ont fait des promesses à la veille des élections. Zot inn donn nou parol. Parole donnée, parole sacrée», souligne-t-il.

Le porte-parole précise aussi que la proposition faite par le MSM quelques jours avant de se rendre aux urnes a reçu l'approbation de Pravind Jugnauth. «Il est au courant et il a donné son aval. Donc toutes les victimes s'attendent à ce qu'il respecte son engagement dès décembre.»

Pour sa part, l'Alliance Nationale de Navin Ramgoolam avait promis de rembourser dans son intégralité la somme investie dans le plan Super Cash Back Gold (SCBG), ce qui aurait nécessité environ Rs 2 milliards. De son côté, le MMM avait promis d'instaurer une commission d'enquête sur la question.

Pour rappel, Salim Muthy avait indiqué, le dimanche 3 novembre lors d'un rassemblement des victimes de BAI, que le gouvernement proposait de rembourser à 100 % le capital injecté dans le plan SCBG, pour ceux qui y ont investi jusqu'à Rs 7 millions. Ce remboursement se ferait en deux tranches, soit en décembre 2019 et juin 2020. Ceux qui ont déjà obtenu une partie de leur investissement devraient bénéficier de la balance, toujours en deux tranches, comme annoncé. Pour ces clients qui ont investi au-delà de Rs 7 millions et qui ont déjà récupéré une partie de ces fonds, ils devraient obtenir 75 % de la somme qui leur est due.

Quant aux victimes de Bramer Asset Management, celles qui ont investi jusqu'à Rs 7 millions seront également remboursées intégralement, en deux tranches. Et ceux qui ont injecté plus de Rs 7 millions, devront obtenir 75 % de la somme due.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.