Cameroun: Parlement - La session de novembre s'ouvre

Au menu des travaux qui commencent ce jour et qui sont les derniers pour les députés de la 9e législature, l'examen de nombreux textes, dont le projet de loi de finances 2020.

Hier, aux environs de 12h, du vert, rouge et jaune accroché le long de la clôture sur la façade principale du Palais de verres de Ngoa-Ekellé. Parce qu'ils tranchent avec le décor de tous les jours, ces drapeaux miniaturisés posés par des agents de la Communauté urbaine de Yaoundé forment un pavoisement qui indique que l'hémicycle va abriter un évènement d'envergure. En effet, la troisième session ordinaire de l'année législative 2019 débute ce jour. Il y aura donc du beau monde.

A l'entrée, des techniciens de surface sont à l'œuvre. Comme des fourmis, ils travaillent à la chaîne. Ces petites mains fixent les grilles, passent un coup de pinceau ou de balai, astiquent moquettes, couloirs et escaliers. Pour Bouba Hamidou, directeur de la Coordination, le principal défi est celui de l'occupation rationnelle de l'espace dédié « qui est aujourd'hui très réduit à cause des travaux de l'édifice devant abriter le nouvel hémicycle ». Du coup, quelques réajustements ont été apportés. De nouveaux parkings ont été matérialisés. Une entrée pour députés, usagers et personnels de l'Assemblée nationale a été aménagée côté sud. Un autre côté nord servira à certains invités spéciaux et aux membres du gouvernement, a précisé le directeur de la Coordination.

Une guérite en matériaux provisoires est également sortie de terre. A l'intérieur, l'hémicycle, théâtre des différentes plénières, affiche fière allure. Les chevalets portant le nom de chaque député sont précisément disposés devant chaque siège. Non loin, des maintenanciers s'activent avec fils et tournevis en mains. Ils testent les casques de traduction souvent arborés par les députés. Des fleurs égayent. Du côté du Palais des Congrès où siègera le Sénat, la mise en place est totalement achevée. Les casques d'écoute posés devant les différents sièges n'attendent plus que les sénateurs. Cinq personnels d'appui vont et viennent dans la salle, déposant des chevalets sur les tables. Tous ces travaux préparatoires ont débuté la semaine passée, confie l'un des agents.

Lire aussi : Parlement panafricain : les clarifications de Roger Nkodo Dang

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.