Cameroun: Abong-Mbang - Le Minfopra s'entretient avec la jeunesse

Le ministre Joseph LE a écouté leurs préoccupations lors d'une causerie familiale, dimanche dernier, à la mairie de cette ville de la région de l'Est.

Quelque 200 jeunes se sont réunis dimanche dernier à Abong-Mbang, dans les locaux de la mairie, afin de dialoguer avec Joseph LE, ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative et élite de la localité. Objectif de ce dialogue inter-générationnel entre père et fils : échanger sur les difficultés et problèmes rencontrés par la jeunesse. Dans l'assistance, on retrouvait des membres de l'Ojrdpc, des leaders d'association, des jeunes travailleurs, des sans emplois, des jeunes exerçant dans le secteur informel, des représentants de diverses communautés vivant dans la localité, des volontaires, etc.

Après avoir remercié le gouvernement pour les efforts déjà déployés pour l'encadrement de la jeunesse, ils ont exposé leurs doléances et difficultés. Celles-ci concernent essentiellement des problèmes d'insertion socio-professionnelle, le financement des activités agropastorales, l'accès au foncier, l'accompagnement pour le renforcement des capacités dans divers domaines, des facilitations pour l'accès au permis de conduire (motos-taxis), les problèmes de matricules et d'affectations (jeunes agents publics), la salubrité dans la ville, le montage de projets jeunes, etc.

Une causerie familiale franche, durant plus de trois heures, durant laquelle le Minfopra Joseph LE a rassuré, incité les jeunes à la patience et donné des conseils. Il a réaffirmé sa disponibilité à écouter, à encadrer et à aider à la recherche de solutions aux problèmes rencontrés. Ce, tout en rappelant l'importance des jeunes au sein de la Nation. De son côté, la jeunesse a loué la proximité du ministre Joseph LE, qui a publiquement communiqué son numéro de téléphone. « Il nous a rassurés et nous a demandé de rester tranquilles. Il est toujours à l'écoute. Nous avons profité de quelques conseils », déclare le président du Conseil national de la jeunesse d'Abong-Mbang, Franky Bitoumb Abossolo. Coïncidence, la rencontre de dimanche dernier arrive le jour-même où le président de la République convoque le corps électoral pour des législatives et les municipales prévues le 9 février 2020. Occasion saisie par Joseph LE pour échanger là-dessus et sensibiliser les jeunes, afin que tous ceux qui ont déjà l'âge requis, puissent aller accomplir leur devoir de citoyen, en toute responsabilité. Mais également postuler, pour ceux qui veulent assumer des fonctions électives. L'essentiel étant de remplir les conditions fixées par la loi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.