Afrique: Monitoring de la détention par la police et mise en œuvre des garanties fondamentales - Le Sénégal et la Tunisie, à l'école de l'APT

12 Novembre 2019

Madame Josette Marceline Lopez Ndiaye, l'Observateur national des lieux de privation de liberté (ONLPL) reçoit l'Association pour la prévention de la torture (APT) et l'Instance nationale de prévention de la torture (INPT) de la Tunisie, informe un communiqué de l'ONLPL.

C'est pour une visite de travail à Dakar du 12 au 15 novembre 2019 durant laquelle l'APT assurera une formation conjointe, avec la participation des représentants du Mécanisme national de prévention (MNP) du Sénégal et de celui de Tunisie sur le sujet du «Monitoring de la détention par la Police y compris de la mise en œuvre des garanties fondamentales».

En outre, au cours de ce séjour qui entre dans le cadre d'un programme de coopération et d'accompagnement, l'ONLPL et ses hôtes procéderont à des visites à la Maison d'arrêt de Rebeuss et au Commissariat d'arrondissement de Police de Pikine.

«Ces rencontres de Dakar ont, entre autres objectifs, de renforcer les capacités des MNP du Sénégal et de Tunisie à conduire des visites préventives dans les lieux de privation de liberté, en contrôlant la mise en place des garanties légales et procédurales.

Cela en mettant l'accent sur les droits des personnes en situation de vulnérabilité», précise la source.

Et d'ajouter qu'à l'occasion, les MNP du Sénégal et de Tunisie procéderont à un partage d'expériences sur la thématique du monitoring des lieux de privation de liberté.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.