Cameroun: Yaoundé - La ville paralysée par des mouvements d'humeur de moto taximen

12 Novembre 2019

Depuis ce matin du mardi 12 novembre 2019, la capitale politique camerounaise est secouée par des mouvements d'humeur des conducteurs de motos taxis, communément appelés " bendskineurs".

Ces derniers protestent contre la mesure prise par le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea, de ne plus les voir circuler au centre-ville de Yaoundé. Ayant fait savoir depuis quelques jours à l'autorité administrative qu'ils désapprouvaient sa mesure de restriction,ces derniers ont pris d'assaut différentes artères de la capitale ce matin, et ont barricadé plusieurs routes.

Une situation qui a provoqué force embouteillages dans la ville. Des heurts parfois violents, ont eu lieu entre les manifestants, et les éléments de police et de gendarmerie déployés en grand nombre, pour prévenir tout débordement. Selon une vidéo, un passant aurait reçu une balle au pied.

Les quartiers les plus affectés par les mouvements d'humeur des conducteurs de motos taxis sont: Ekounou, Tsinga, Éleveur, Biyem Assi, Simbock, Obil, Melen, Damas. Sur ces artères où la circulation a été coupée, l'on voit des barricades avec des tabourets, des blanches, des fûts, ainsi plusieurs autres matériaux de circonstance.

Les "benskineurs ' revendiquent la levée d'interdiction du gouverneur du Centre. Selon cette dernière, les conducteurs de motos taxis, doivent rester dans les périphéries de Yaoundé, et jamais atteindre le centre-ville. L'on estime à 25 000, le nombre de motos taximen dans la seule ville de Yaoundé, et 40 000 à Douala la capitale économique du Cameroun. La corporation est réputée avoir en son sein, la frange de la population la plus aigrie, et donc la plus remontée contre le régime de Yaoundé.

A cause de ces mouvements, l'ambassade de France au Cameroun, a commis un communiqué dans lequel elle demande à ses ressortissants, de limiter leurs déplacements ce jour à Yaoundé.

Les mouvements d'humeur des conducteurs de motos taxis, sont craints au plus haut sommet même de l'État. Leur force réside dans leur grand nombre, et leur esprit de solidarité, voire de corporatisme.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.