Sénégal: Convention de l'Unesco sur les expressions culturelles - Un comité de rédaction du rapport quadriennal mis en place

Dakar — Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, a installé, mardi, à Dakar, l'équipe nationale chargée de la rédaction du deuxième rapport quadriennal du Sénégal sur la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, adoptée par l'Unesco en 2005.

Une équipe pluridisciplinaire de 65 membres, composée d'artistes, d'acteurs de la société civile et institutionnels et d'experts de haut niveau, dont un comité de 25 rédacteurs, a été mise en place.

Sa mission est de collecter et de fournir l'information appropriée, concernant les mesures prises pour protéger et promouvoir la diversité des expressions culturelles sur le territoire national et au niveau international.

"Le cadre des rapports périodiques 2019-2020 nous appelle à renouveler le diagnostic sans complaisance des politiques culturelles gouvernementales et territoriales, afin d'avancer vers les consolidations qui parachèvent ou d'opérer les réorientations lucides qui bonifient", a dit Abdoulaye Diop lors de la cérémonie d'installation du comité de rédaction.

Les membres de ce comité sont chargés de produire, au bout d'un travail de cinq mois, "un outil précieux pour déceler les forces, faiblesses et perspectives prometteuses des politiques demandant une perpétuelle réadaptation, afin de répondre aux attentes des peuples".

M. Diop a rappelé que "l'article 9 de la Convention [sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles] exhorte les parties à fournir, tous les quatre ans, leur rapport à l'Unesco".

Selon le directeur des arts au ministère de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Koundoul, l'accent sera mis sur les centres culturels qui vont permettre de mesurer l'impact de la politique menée par l'Etat pour renforcer et faire vivre la diversité des expressions culturelles.

"Un rétro-planning serré est mis en place. Il y aura régulièrement des rencontres, l'élaboration de documents sous forme de questionnaires destinés à des cibles particulières, par rapport aux objectifs du rapport. Nous allons nous déplacer dans les régions", a expliqué M. Coundoul.

Le cadre de suivi que propose la Convention de 2005 présente 11 domaines qui mettent en avant plusieurs thématiques dont "les secteurs culturels et créatifs", "la diversité des médias", "la mobilité des artistes", "les politiques et plans nationaux de développement durable" ou encore "la liberté artistique".

Le comité chargé d'élaborer le rapport quadriennal est financièrement soutenu par l'Agence suédoise de développement et de coopération internationale, dans le cadre de la deuxième phase du projet "Repenser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles".

Selon Alonso Guiomar, conseiller régional à la culture au bureau de l'Unesco à Dakar, 16 pays, dont le Burkina Faso, bénéficient de ce soutien.

Le Sénégal est à son deuxième rapport quadriennal sur la mise en œuvre de la Convention de l'Unesco sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, après celui fourni en novembre 2016.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.