Madagascar: EPP dans le Sud - Collecte de fonds en ligne pour les repas scolaires

Share the Meal, une application mobile, vient d'être lancée à Madagascar pour collecter des fonds au profit des cantines scolaires des écoles primaires du Sud du pays.

Une campagne de collecte de fonds en ligne au profit des élèves des écoles primaires dans le Sud de Madagascar, vient d'être lancée par le Programme Alimentaire Mondial (PAM). A travers l'application mobile Share the Meal, téléchargeable sur App Store ou Google Play, il sera possible de faire un don en ligne au profit de ces enfants. Les fonds ainsi collectés permettront d'offrir des repas scolaires à 10.800 enfants sur les 300.000 ciblés par le programme d'alimentation scolaire dans 1.100 écoles primaires des régions Androy, Anosy et Atsimo Andrefana, zones à forte insécurité alimentaire dans cette partie Sud du pays.

Ce programme, rappelons-le, a été mis en en place par le ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement Technique et Professionnel (MENTP) et le PAM. L'objectif (du Plan Sectoriel d'Education) est d'atteindre en 2019 quelque 357.000 élèves bénéficiaires des cantines scolaires, avec une augmentation annuelle de 10% jusqu'en 2023. Ce qui porte à 370.000 le nombre des enfants bénéficiant des cantines scolaires en 2023.

Innovation au profit de la nutrition. L'application mobile Share the Meal, alliant alimentation scolaire et innovation, contribue à la fois à améliorer la nutrition des enfants et à augmenter le taux d'assiduité et la durée de l'apprentissage à l'école. Plus globalement, l'initiative vise à réduire la faim dans le monde. Car cette application mobile a déjà permis de partager près de 47 millions de repas dans le monde, du Pakistan au Bangladesh, en passant par le Liban, le Yémen et la Syrie.

Des enfants de Madagascar figurent aussi, dorénavant, parmi les bénéficiaires de cette initiative. Selon une analyse coût-bénéfice de l'impact des cantines scolaires à Madagascar, menée en 2018, il apparaît qu'un dollar investi dans les cantines scolaires génère 6,1 dollars de PIB, soit 935 dollars sur toute la durée de vie d'un enfant. Le PAM de souligner que l'effet à long terme est une productivité accrue du pays, et une croissance économique grâce à un meilleur emploi, des adultes en meilleure santé, demandant moins de soins, et travaillant plus longtemps.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.